• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

« Close », un spectacle immersif dans l’univers d’une ancienne maison close

« Close », un spectacle immersif dans l’univers d’une maison close. / © Close / Big Drama
« Close », un spectacle immersif dans l’univers d’une maison close. / © Close / Big Drama

Le spectacle « Close », présenté à la Cartonnerie de Paris, vous invite dans l’univers d’une maison close clandestine. Un concept de théâtre interactif où le public est immergé en 1917, et où les spectateurs deviennent acteurs de l’histoire.

Par Jean-Laurent Serra

Imaginez un décor qui, dans les moindres détails, vous plonge dans l’atmosphère d’une maison close. Tendez l’oreille et laissez-vous porter par le chuchotement d’une fille de joie, d’un bruissement de lingerie ou encore du chant tendrement subversif d’une meneuse de revue, légèrement vêtue. Bienvenue au Phénix, une ancienne maison close devenue l’antre de tous les plaisirs.

Nous sommes en 1917 à Paris, un an avant la fin de la Première Guerre mondiale et tout est possible ou presque. Pour les besoins de ce spectacle intitulé Close, une ancienne cartonnerie du 11e arrondissement a entièrement été transformée et décorée en maison libertine. Deux mois ont été nécessaires afin de rassembler, d’acheter ou encore de chiner les centaines d’objets, de meubles et autres éléments de décoration.

« C’est un sentiment assez incroyable, témoigne Clara, l’une des actrices de cette pièce interactive. Lorsque je suis arrivée ici ce matin, j’avais l’impression que quelqu’un avait occupé ce lit cette nuit, qu’une femme avait utilisé cette broche ou ce peigne. Ils ont recréé toute l’atmosphère. C’est comme dans un musée sauf que tout est vivant ou presque. »
« Close », un spectacle immersif dans l’univers d’une maison close

« C’est une expérience très excitante »

A l’étage, dans une pièce cachée de la maison, Emma, une autre comédienne, se maquille et se prépare : « C’est très excitant, c’est la première fois qu’une expérience de théâtre immersif investit autant un lieu. C’est assez incroyable, quand on travaille depuis un mois sur l’histoire et sur les personnages, de découvrir le résultat, le lieu transformé. Avec les costumes, ça prend vie. C’est une autre dimension que dans un théâtre. C’est déjà dingue dans un théâtre quand on découvre le décor, mais là, c’est chez nous, on peut se balader partout, on peut prendre les accessoires, utiliser tous les objets. C’est assez extraordinaire comme expérience. »

Une vingtaine de comédiens et de comédiennes sont ainsi répartis dans le boudoir, le bar, la chambre à coucher ou encore la salle principale, qui sert de lieu névralgique où se déroule les sketchs et les numéros de cabaret.
 

« On plonge les spectateurs à l’intérieur de l’histoire »

Le concept du spectacle Close est de briser le mur qui sépare habituellement les comédiens qui jouent sur une scène et les spectateurs qui regardent depuis la salle. « Ce n’est pas la même sensation de voir deux comédiens se disputer sur scène et de vivre l’action à côté d’eux presqu’au milieu d’eux, nous explique Alexis Pivot, co-créateur de Close. Les émotions des spectateurs sont différentes car on leur permet de vivre l’expérience en immersion. Ils sont les invités de la maison. »

Pour que le concept fonctionne, chaque comédien joue son rôle dans un canevas préétabli. Les scènes sont écrites mais elles laissent une grande part de liberté d’action et d’improvisation aux comédiens. L’objectif est d’interagir avec le public.

« L’idée c’est vraiment de plonger les gens à l’intérieur d’un film et qu’ils soient leur propre caméra. Ils ont le choix d’aller où ils veulent, nous déclare Ariane Raynaud, co-créatrice. Ils ont le choix d’un lieu, d’un décor, d’une lumière comme si on pouvait rentrer dans le film, aller partout, toucher partout. Il n’y a rien qui est hors-jeu. Tout existe. »
 

« Comme si on était dans le film »

Accueillis dans un premier salon, les spectateurs arrivent masqués et suivent les tribulations d’un comédien qui les guide et les invite à vivre l’expérience. Dans chaque espace de la maison, le public découvre une atmosphère différente. Les spectateurs sont sous le charme de ce théâtre interactif.

« Déjà, le décor est très bien fait, on entre directement en immersion et en plus avec le masque, ça donne une impression d’interdit. On pénètre un monde inconnu », nous explique une jeune femme.

Dans une autre pièce de la maison, un groupe de six personnes déambule. « C’est comme si on était dans le film. Il y a des personnages et tous les acteurs autour de nous, le concept est incroyable », nous dit une autre jeune femme très impatiente de continuer l’aventure.

Plus d’infos ► Close, jusqu’au 4 mai à la Cartonnerie de Paris.
 

Sur le même sujet

A Paris, des habitants sont formés pour éradiquer la présence de rats

Les + Lus