• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Le compositeur parisien Michel Legrand s’est éteint à l’âge de 86 ans

Le légendaire compositeur parisien Michel Legrand est mort dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 janvier, à l’âge de 86 ans. / © SEBASTIEN NOGIER/EPA/Newscom/MaxPPP
Le légendaire compositeur parisien Michel Legrand est mort dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 janvier, à l’âge de 86 ans. / © SEBASTIEN NOGIER/EPA/Newscom/MaxPPP

Michel Legrand, connu notamment pour la musique des "Demoiselles de Rochefort", des "Parapluies de Cherbourg" et de "Peau d'Ane", est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, chez lui à Paris. Il a remporté au cours de sa vie trois Oscars.
 

Par France 3 Paris IDF

Si son nom est surtout associé aux Demoiselles de Rochefort dans l’imaginaire collectif, Michel Legrand, mort à l’âge de 86 ans, restera sans aucun doute l'un des plus grands monuments de la musique de film.

Décédé chez lui à Paris vers 3 heures du matin ce samedi 26 janvier, aux côtés de son épouse la comédienne Macha Méril, le compositeur a marqué l’histoire du cinéma par ses compositions.

Les thèmes des Parapluies de Cherbourg, des Demoiselles de Rochefort et de Peau d'Ane

S’il commence sa carrière en tant qu’arrangeur pour plusieurs chanteurs, Michel Legrand se lance dans la musique de film dans les années 60. Une époque marquée par la Nouvelle vague : le compositeur travaille alors avec Jean-Luc Godard, Agnès Varda mais surtout le réalisateur Jacques Demy.

Il signe pour lui la musique de nombreux films, dont les Parapluies de Cherbourg, les Demoiselles de Rochefort et Peau d'Ane.

Des collaborations avec Ray Charles, Frank Sinatra et Orson Welles

Parti ensuite en Amérique à la conquête d’Hollywood, Michel Legrand remporte son premier Oscar en 1969 avec Les moulins de mon cœur, tirée de L'affaire Thomas Crown, puis deux autres pour Un été 42 en 1972 et Yentl 1984. Aux Etats-Unis, le compositeur signe par ailleurs la bande-originale d’un James Bond, Jamais plus jamais avec Sean Connery en 1983.
Musicien touche-à-tout, Michel Legrand a, au cours de sa vie, travaillé avec les plus grands comme Ray Charles, Frank Sinatra, Orson Welles, Charles Trenet, Jean Cocteau ou encore Edith Piaf.

Père de trois enfants, le Parisien n’a jamais voulu se cantonner au cinéma, passant par le chant, le piano et la composition de ballets, de comédies musicales ou encore de chansons de variétés. Une carrière d’exception, avec près de 250 bandes originales.
 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

toute l'actu musique

La Marne en chansons

Les + Lus