Cet article date de plus de 4 ans

Démoli, le phare de Paris regretté par les Bretons de la capitale

Le phare de la rue Castagnary, dans le 15ème arrondissement, est en cours de déconstruction. Un symbole de la culture bretonne, qui dit adieu aux Parisiens.
Le phare breton de la rue Castagnary, en cours de démolition
Le phare breton de la rue Castagnary, en cours de démolition © Maxppp - Alix Fieux
Rouge et blanc, les Parisiens avaient l’habitude de l’observer depuis la gare Montparnasse, ou dans la rue Castagnary. Le phare breton de la capitale, situé dans le 15ème arrondissement est en cours de démolition.
Symbole culturel de la Bretagne à Paris, le phare a été construit en 1994. La tour surplombait une poissonnerie, revendue et fermée depuis. Le commerce ne vendait que des poissons pêchés en Bretagne.

Haute de 10 mètres, la tour était une réplique du phare de Croisic.
Le phare du Croisic, dont le phare parisien est la réplique.
Le phare du Croisic, dont le phare parisien est la réplique. © © Rémi Jouan, CC-BY-SA, GNU Free Documentation License, Wikimedia Commons

Détruit, et remplacé par des logements sociaux

Les Parisiens réagissent à cette démolition, emblématique du patrimoine breton à Paris :
Détruit, le phare de la rue Castagnary devrait laisser place à de nouveaux logements sociaux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture culture bretonne culture régionale