Désherbant, maux d’estomac, Villageoise… Quand Twitter se moque du beaujolais nouveau

Le beaujolais nouveau, cuvée 2013. / © ETIENNE LAURENT/EPA/MaxPPP
Le beaujolais nouveau, cuvée 2013. / © ETIENNE LAURENT/EPA/MaxPPP

C’est la tradition : comme chaque année, les premières bouteilles de beaujolais nouveau ont été dégustées ce troisième jeudi de novembre. Et comme chaque année, la qualité du vin est la cible de nombreuses moqueries.

Par France 3 Paris IDF

Framboise, cerise ou banane ? Le goût fruité du beaujolais est moqué presque chaque année. Et ce peu importe les efforts des viticulteurs, persuadés de la qualité des derniers millésimes (d’ailleurs on ne dit plus « le beaujolais nouveau » mais - nuance - « les beaujolais nouveaux »).

Rien à faire, la cuvée 2017 n’échappe pas au sarcasme, notamment sur les réseaux sociaux. Produit dans le vignoble du beaujolais, débouché et bu par hectolitres dans les bars parisiens chaque troisième jeudi de novembre, le vin a encore sévèrement trinqué sur Twitter. Compilation.
Ce contenu n'est plus disponible
Ce contenu n'est plus disponible
Ce contenu n'est plus disponible
Ce contenu n'est plus disponible
Ce contenu n'est plus disponible
Ce contenu n'est plus disponible
Ce contenu n'est plus disponible
Si les critiques un peu faciles pullulent, et même si les ventes reculent d’année en année, plus de 25 millions de bouteilles de beaujolais nouveau ont encore été débouchés en 2016, dans le monde.

Sur le même sujet

Les + Lus