Deux manifestations parisiennes traversant des quartiers commerçants en partie interdites

A quelques jours de Noël, pas question de troubler l'ordre public dans les quartiers commerçants de la capitale. La préfecture de police a demandé aux organisateurs de la Marche des migrants et aux Gilets Jaunes de limiter leurs parcours prévus demain et samedi.

Marche des migrants en octobre 2020 à Paris
Marche des migrants en octobre 2020 à Paris © Olivier Donnars / Le Pictorium /MAXPPP

Les migrants, les associations de défense des migrants et les Gilets Jaunes qui doivent manifester demain, vendredi 18 décembre, et samedi sont priés de revoir leur copie. Selon la préfecture de police de Paris, ces manifestations risquent de perturber l'ordre public et les achats de Noël. Leurs parcours sont notamment jugés "incompatibles avec l'activité des commerces en pleine période d'achats de Noël" précise un communiqué de presse de la préfecture.

La Marche des migrants

A l'occasion de la Journée internationale des Migrants, une marche solidaire devait partir de la place de l'Opéra et arriver à l’Hôtel de Ville demain, vendredi 18 décembre.

"Le préfet de Police a interdit la partie du parcours comprise entre la place de l’Opéra et le boulevard des Italiens inclus, ainsi que le lieu d’arrivée, le Parvis de l’Hôtel de Ville, où sont installés des décors et animations de Noël et où déambule le public", peut-on lire dans le communiqué. Le cortège est autorisé à se rassembler boulevard Haussmann (croisement Richelieu et Drouot) et défiler jusqu’à l’avenue Victoria. Les rassemblements prévus place de l’Hôtel de Ville sont également interdits.

Les Gilets jaunes

Même sort pour les Gilets Jaunes qui ont prévu de manifester samedi 19 décembre de 13 heures à 19 heures. Le préfet de police qui craint des débordements dans les quartiers traversés, comme les VIe et VIIe arrondissements, a interdit leur parcours dans sa portion comprise entre le pont des Arts et le rond-point de la place de l’Etoile."La manifestation pourra se dérouler depuis la place du Palais-Royal jusqu’au pont des Arts non inclus", peut-on lire dans le communiqué.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société migrants immigration police