Deux touristes américains passent la nuit dans la tour Eiffel, avant l’intervention des pompiers

Dans la nuit de dimanche à lundi, des touristes américains alcoolisés ont dormi entre les 2e et 3e étages de la tour Eiffel. Un incident qui survient alors que le monument a fait l’objet de deux évacuations successives samedi, suite à de fausses alertes à la bombe.

Ils sont parvenus à se dissimuler et à dormir dans la tour Eiffel, avant de provoquer l'intervention des pompiers. De source policière, "deux touristes américains, disposant de tickets, ont réussi à passer la nuit de dimanche à lundi", dans le monument.

Ils étaient situés "dans la Tour Eiffel, entre le 2e et le 3e étage, dans un secteur interdit au public", selon la même source. Les deux touristes ont ensuite été "découverts endormis vers 8h30 du matin par des agents de sécurité", lundi.

Suite à quoi le Groupe d’intervention en milieu périlleux (Grimp) de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) a "dû intervenir". Le monument a été rouvert au public avec environ une heure de retard, vers 10h.

Le parquet de Paris confirme avoir été "avisé de la découverte lundi matin des deux touristes américains endormis sur le site de la tour Eiffel". "Ceux-ci avaient un ticket d'entrée pour le dimanche soir et seraient restés coincés sur place en raison de leur alcoolisation", précise le parquet. Le ministère public ajoute qu'"aucun dommage n'ayant été constaté, la contravention d'intrusion sur un lieu historique ou culturel a été classée sans suite".

La Société d'exploitation de la tour Eiffel annonce le dépôt d'une plainte

Mais selon l'AFP, les deux hommes ont été conduits au commissariat du 7e arrondissement de Paris pour être auditionnés, et la Société d'exploitation de la tour Eiffel (Sete) a annoncé son intention de porter plainte. Les deux touristes "ne représentaient aucune menace apparente", a également indiqué la Sete.

L'incident survient dans un contexte tendu. Samedi, le monument et son parvis ont été évacués deux fois à quelques heures d'intervalle, suite à deux messages distincts d’alerte à la bombe.

Concernant ces "deux fausses alertes à la bombe ayant conduit à des évacuations", réalisées respectivement sur jeuxvideo.com et sur moncommissariat.fr, le parquet de Paris a annoncé dimanche l’ouverture d’une enquête pour menaces de crimes contre les personnes ainsi que divulgation de fausse information dans le but de faire croire qu'une destruction dangereuse pour les personnes va être ou a été commise. Les investigations ont été confiées au commissariat du 7e arrondissement.

Lundi matin, trois commissariats parisiens ont par ailleurs reçu un mail évoquant à nouveau la présence de bombes à la tour Eiffel. Avisée par la police, la Sete a décidé de ne pas demander l'évacuation du monument.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité