Garçon! un café et une capote!

Buvez un café, repartez avec un préservatif. / © Mairie de Paris
Buvez un café, repartez avec un préservatif. / © Mairie de Paris

Parler du sida au comptoir c'est l'objectif de la Mairie de Paris. A partir du 26 novembre, dans tous les cafés partenaires, quand vous commanderez un café vous aurez aussi un préservatif. L'opération débute dans le XVIIIème et se poursuivra dans 10 autres arrondissements.  

Par Valentine Ponsy

Une façon légère de sensibiliser à un problème de santé publique, c'est l'un des objectifs de la Mairie de Paris. 
L'opération "Café-capote" reprend cette année. Le principe est simple vous commandez un café dans l'un des 300 bistrots ou brasseries partenaires et une capote vous est offerte. Elle débute ce mardi dans le XVIIIème arrondissement à quelques jours de la Journée mondiale de lutte contre le Sida. Elle va se poursuivre dans 10 autres arrondissements de la capitale les 1er et 2 décembre (3ème, 4ème, 9ème, 10ème, 12ème, 13ème, 14ème, 18ème, 19ème et  20ème) 
En tout, 171 800 préservatifs vont être ainsi distribués et 50 000 sous bocks avec l’identité visuelle « café capote » seront déposés sur les tables des établissements mobilisés.

Voilà de quoi rappeler que le préservatif reste encore et toujours le meilleur moyen de se protéger du VIH.
Aujourd’hui en France, selon le rapport 2013 sur la prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH :
- plus de 6 000 personnes découvrent chaque année qu’elles sont infectées par le VIH ;
- près d’un tiers d’entre elles est dépistée trop tardivement ;
- près de 30 000 personnes ignorent qu’elles sont infectées par le VIH ;
- près 10 000 personnes sont diagnostiquées mais non prises en charge.

Paris détient un triste record, c'est la ville française la plus touchée par le sida. On y dénombre cinq fois plus de victime du virus que la moyenne nationale. 

Sur le même sujet

Les + Lus