• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Gilets jaunes : une « marche sur les médias » organisée à Paris par quelques centaines de manifestants

Des gilets jaunes avec une banderole « Médias menteurs, collaborateurs, faussaires du régime de Macron », pour la 24e journée de mobilisation du mouvement à Paris. / © Lucas BARIOULET / AFP
Des gilets jaunes avec une banderole « Médias menteurs, collaborateurs, faussaires du régime de Macron », pour la 24e journée de mobilisation du mouvement à Paris. / © Lucas BARIOULET / AFP

Alors que le principal cortège parisien de gilets jaunes rassemblait ce samedi de nombreux syndicats et de partis de gauche pour une « Riposte générale », un autre groupe de manifestants est passé du côté de la Maison de la Radio et de TF1 pour dénoncer le traitement médiatique du mouvement.

Par France 3 Paris IDF / AFP

C’est une nouvelle action des gilets jaunes contre les médias mainstream, perçus comme biaisés par certains manifestants. Quelques centaines d’entre eux ont organisé ce samedi, à l’occasion de la 24e journée de mobilisation du mouvement, une marche pour se rassembler devant une série de grands médias parisiens.
Le cortège est d’abord passé en début d’après-midi à proximité de la Maison de la Radio, avant de passer entre autres devant la tour de TF1. Un important dispositif policier a suivi le groupe sur son parcours.

« Le droit d'informer pour Gaspard Glanz »

Les manifestants réclamaient – selon les différentes pancartes et banderoles – un « traitement impartial », « le droit d'informer pour Gaspard Glanz » (en référence à l’arrestation du journaliste indépendant la semaine dernière, lors de l’« acte 23 ») ou encore l’instauration du référendum d'initiative citoyenne (RIC).

Le 29 décembre dernier, des gilets jaunes organisaient une action similaire à l’occasion de l’« acte 7 » du mouvement. Un groupe de manifestants s’était notamment positionné devant les locaux de BFM TV et de France Télévisions, dans le 15e arrondissement.
Le principal cortège des gilets jaunes ce samedi, rassemblés sous le mot d'ordre de « Riposte générale » au gouvernement et au Medef, rassemblait lui de nombreux syndicats et partis de gauche. Un rassemblement de plusieurs milliers de manifestants en rouge et jaune, lancé entre autres par la CGT dans un objectif de convergence des luttes.
 
 

Sur le même sujet

Au sud de Paris, la ligne 14 doit relier les Olympiades à l'aéroport d'Orly avant les Jeux Olympiques

Les + Lus