• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Le plan canicule de niveau 3 activé en Ile-de-France

Il va faire très chaud cette semaine dans la capitale. Une chaleur qui va s'intensifier jusqu'à vendredi. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Il va faire très chaud cette semaine dans la capitale. Une chaleur qui va s'intensifier jusqu'à vendredi. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Jusqu'à 33 degrés prévus cette semaine dans la capitale. Conséquence : le préfet a décidé de relever le niveau d’alerte en activant le niveau 3 du plan canicule. Une décision qui vise à protéger les personnes les plus fragiles.

Par Aude Blacher

Il va faire chaud, très chaud cette semaine à Paris. Jusqu'à 33 degrés prévus dans la journée, et des nuits à peine plus fraîches. Par conséquent, la préfecture d'Ile de France a décidé dès hier soir de rélever le plan canicule dans la capitale au niveau 3 (sur 4).
 
 

Les mesures du plan canicule


Concrétement, cela signifie : 
L'activation par la maire de Paris d’un centre d’appel téléphonique (3975) qui prend contact avec les personnes fragiles qui se sont préalablement inscrites ou dont la situation critique lui est signalée
Le séjour en salles rafraîchies (entre 14h et 18h) de toutes les personnes pour lesquelles des professionnels de la santé ou du social, les intervenants du téléopérateur auront demandé une inscription auprès du Centre d'action sociale de la Ville de Paris (CASVP). Ces salles sont situées, notamment, dans des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) du CASVP et du secteur associatif ou privé, voire en cas de besoin dans des hôtels parisiens. Ces personnes sont invitées à se déplacer par leurs propres moyens. Toutefois, le transport est assuré par la Ville lorsque la personne inscrite est dans l’incapacité, ou rencontre des difficultés, à se déplacer par elle-même.
L'ouverture de salles rafraîchies en accès libre (entre 14h et 18h), notamment dans les mairies d’arrondissement et des clubs du CASVP, pour les personnes non inscrites au fichier Chalex (Chaleur extrême).
Des « maraudes » associatives et municipales sont renforcées. Des lieux rafraîchis sont signalés à l’usage du grand public, d’autres sont spécialement aménagés pour offrir aux personnes fragiles un répit sécurisé au frais.

Pour une baisse des températures, il faudra attendre vendredi. Le week-end sera plus doux avant de nouvelles chaleurs la semaine prochaine. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le festival d'Auvers-sur-Oise dans les crèches et les entreprises

Les + Lus