Pollution à Paris : salades, courgettes et radis... Savourez vos produits du balcon en toute sérénité

Une ferme urbaine (ici, à Bruxelles). / © BELPRESS/MAXPPP
Une ferme urbaine (ici, à Bruxelles). / © BELPRESS/MAXPPP

Une étude révèle la faible teneur en produits polluants dans les légumes issus de fermes urbaines situées à Paris et en banlieue parisienne. Encourageant pour l'agriculture urbaine...

Par France 3 Paris IDF/ET

Une salade made in Paris. Une courgette cultivée dans le bon air de la région parisienne. C'est pas forcément très appétissant de se dire que ces légumes ont poussé dans la pollution francilienne. Et pourtant. Une étude réalisée pour les fermes urbaines Peas&Love révèle que les légumes cultivés sur les parcelles francilienne de la startup belge comportent une faible teneur en polluants. En tout cas, moins que les seuils fixés par la Commission européenne. 
Cette étude porte sur des légumes feuilles, comme les laitues vertes, mais aussi les courgettes, les racines (dont les radis), ou encore les herbes aromatiques. A titre d'exemple, les salades comportent moins de 0,05 mg/kg d'arsenic (0,2 mg/kg pour le seuil européen), moins de 0,006 mg/kg de mercure (0,5 mg/kg pour le seuil européen)... Seul le shiso est en dehors des clous : il comporte une forte teneur en zinc, selon l'étude.
 

Des légumes sur le béton

Conclusion de cette étude, réalisée en collaboration avec l'institut belge E. Malvoz : la production d'aliments en milieu urbain, sur substrat "ne présente aucun risque". C'est en effet sur un sol artificiel que se situent les fermes de l'entreprise d'outre-Quiévrain, situées essentiellement à Bruxelles et Paris. En région parisienne, ces fermes se trouvent à Issy-les-Moulineaux et dans le 15ème arrondissement.
L'agriculture urbaine, très tendance, se développe à Paris et dans la région. De nombreux sites, sur des toits, ou d'anciens parkings reconvertis en fermes urbaines, existent ainsi dans la capitale. Sans compter le jardinage des particuliers ou les projets lancés dans le cadre de l'opération Parisculteurs, dont l'objectif est de "végétaliser" 100 hectares de la capitale, d'ici à 2020..

A lire aussi

Sur le même sujet

Villeneuve-Saint-Georges : drame suite à l'intervention des pompiers.

Les + Lus