Travail du dimanche : la réponse de NKM à Anne Hidalgo

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 IDF (avec AFP)

Nathalie Kosciusko-Morizet, présidente du groupe Les Républicains au Conseil de Paris, juge "complètement à rebours" le discours de la maire de Paris Anne Hidalgo sur le travail du dimanche, soulignant que "c'est l'attractivité de Paris qui se joue".

"Le discours politique de la maire de Paris est complètement à rebours de tout ce qui se passe dans les grandes villes", affirme Nathalie Kosciusko-Morizet dans un entretien publié lundi par Le Parisien.

"Le rythme de vie a évolué : maintenant c'est 24 heures sur 24, sept jours sur sept. On peut aimer ou ne pas aimer mais c'est la tendance. Et derrière ça il y a des emplois", développe-t-elle. "C'est l'attractivité de Paris qui se joue. Ce n'est donc pas bien responsable de freiner des quatre fers."

"Sectarisme viscéral"

En matière de lutte contre la pollution automobile, l'ancienne ministre de l'Ecologie estime qu'"on est très loin du compte" à Paris. "Bien sûr qu'il faut réduire la place de la voiture mais il ne faut pas prendre les Parisiens pour des idiots. Pour qu'une politique puisse se développer, il faut susciter l'adhésion. Il ne faut pas donner le sentiment aux gens qu'ils sont juste là pour payer", déclare-t-elle.

Nathalie Kosciusko-Morizet dénonce enfin l'"acharnement" de la maire de Paris pour l'"écarter du Grand Paris", estimant que "c'est l'illustration de son sectarisme viscéral".

Le Conseil constitutionnel a censuré le 6 août une disposition de la loi de réforme territoriale qui, selon la droite, visait à empêcher Mme Kosciusko-Morizet, la rivale d'Anne Hidalgo, d'être élue au conseil du Grand Paris.