Cet article date de plus de 5 ans

Grève des taxis : troisième jour encore agité

Les taxis étaient en grève pour la troisième journée de suite ce jeudi. Après une nouvelle rencontre jugée infructueuse par certaines des organisations, les chauffeurs ont tenté de rejoindre l'Assemblée nationale avant d'être repoussés sur les Champs Elysées puis sont repartis Porte Maillot.
Les chauffeurs de taxis poursuivent leur grève pour la troisième journée d'affilée.  Après des barrages filtrants sur l'autoroute A 13, une nouvelle délégation d'organisations a été reçue à Matignon.

"Un dialogue de sourds"

Alors que les organisations de taxis étaient de nouveau rassemblées à Matignon, FO et la FNTI (Fédération nationale des taxis indépendants) ont quitté la réunion en milieu d'après-midi, invoquant un "dialogue de sourds".
Nordine Dahmane de FO taxis a estimé qu'il n'y avait eu que du "déjà-dit" et "rien de concret".

Vers l'assemblée, sans succès

Les chauffeurs rassemblés Porte Maillot ont alors décidé de se mettre en mouvement à pied, en direction de l'Assemblée nationale. Ils ont été bloqués en chemin par les CRS et repoussés vers les Champs Elysées qu'ils ont occupé un moment, avant de repartir vers la Porte Maillot.

En fin de journée, des sources syndicales affirmaient à FranceTV Info qu'un "accord de principe" avait été trouvé et que les représentants des taxis allaient être reçus par Manuel Valls.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
taxi circulation transports économie