Incendie dans le XIVe arrondissement : un collectif pour régulariser l'homme qui a sauvé des habitants

Un violent incendie avait ravagé un immeuble du boulevard Brune le 11 juin dernier. Djalega Léon Gnahoré avait sauvé une femme et prévenu tous les voisins alors que certains dormaient encore. Il n'y a eu aucune victime.
Djalega Léon Gnahoré alors sur les lieux a permis de sauver des vies.
Djalega Léon Gnahoré alors sur les lieux a permis de sauver des vies. © France 3

Grâce à son action, aucune victime n'est à déplorer. Jeudi dernier, les pompiers sont appelés peu avant 8h : un violent incendie ravage un immeuble situé au 136 boulevard Brune dans le XIVe arrondissement de Paris.

Djalega Léon Gnahoré, employé d'une société de ménage, est sur les lieux.

"Je suis rentré, j'ai couru dans les escaliers et là j'ai pris la vieille, elle était en train de brûler. Ses cheveux ont pris feu et j'ai enlevé mon t-shirt et j'ai éteint le feu. Je l'ai portée dans les escaliers pour descendre avec elle. Ce n'était pas facile parce qu'il y avait déjà les flammes, tout tombait. Avec la fumée, je ne voyais rien", raconte-t-il à France 3.


Depuis, plusieurs d'entre eux veulent se mobiliser pour lui. Car le jeune homme, arrivé en France il y a deux ans, est sans papier. Ils vont créer un collectif pour qu’il soit régularisé.

Un incendie dans le même immeuble, il y a un an

Un incendie avait déjà touché le bâtiment il y a un an. Certains locataires dénoncent l’inaction du bailleur social, la RIVP (Régie immobilière de la Ville de Paris). "Les immeubles ne sont pas du tout entretenus, alerte Agnès Petiot, une habitante. Ça fait plus d’un an qu’on fait des pétitions, des lettres pour qu’il y ait des travaux, et rien n’est fait. Ils ont juste monté un échafaudage."

Au total, une soixantaine de personnes ont été prises en charge par la Protection Civile Paris-Seine‎, dans un gymnase à proximité. Les habitants des immeubles voisins pourront regagner leur logement ce jeudi soir, ceux de l’immeuble incendié seront hébergés dans des hôtels.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société incendie faits divers pompiers