Inondations : le trafic du RER C va reprendre au mieux vendredi

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP
A la station Champ-de-Mars, impossible d'accéder au RER C, fermé intra-muros depuis le 2 juin à 16 heures
A la station Champ-de-Mars, impossible d'accéder au RER C, fermé intra-muros depuis le 2 juin à 16 heures © France 3 Paris IDF/V. Ponsy

Les travaux de remise en service du tronçon inondé dans Paris ont débuté la nuit dernière et la reprise de la circulation est espérée pour la fin de la semaine. Chaque jour, 500.000 personnes empruntent chaque jour cette ligne, dont la partie intra-muros est paralysée depuis 6 jours.

Ils ont pu commencer dans la nuit, quand le niveau de la Seine est redescendu sous 4,30 mètres.

Un premier train d'essai va passer dans la journée

Les agents de SNCF Réseau ont d'abord "rouvert toutes les baies d'aération", qui avaient été condamnées par de grandes plaques la semaine dernière, en pleine montée des eaux.



Mercredi matin, les équipes étaient "en train de vérifier toutes les installations de sécurité", en particulier les circuits électriques, pour permettre le passage dans la journée d'un premier train d'essai, qui vérifiera "comment se comportent les installations", a expliqué le porte-parole.

Sécuriser les voies

Si aucune anomalie n'est détectée, un second train circulera jeudi pour "mesurer l'ensemble des paramètres géométriques de la voie" et contrôler "qu'elle est correctement en place dans les trois axes: longitudinal, transversal et hauteur".

Une fois cette étape franchie, restera à effectuer un "décalaminage des rails" pour retirer la "fine pellicule de rouille (qui) pourrait être un obstacle à la circulation des courants faibles" nécessaires aux systèmes de sécurité des voies.

Ces travaux successifs permettront une reprise du trafic au mieux vendredi. "48 heures, c'est le minimum", a affirmé la même source.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.