• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

“Jardins d'Orient” à l'Institut du monde arabe : l'histoire d'un art millénaire

L'exposition "Jardins d'Orient" à l'Institut du monde arabe, à Paris, jusqu'au 25 septembre 2016. / © France 3 Paris IDF
L'exposition "Jardins d'Orient" à l'Institut du monde arabe, à Paris, jusqu'au 25 septembre 2016. / © France 3 Paris IDF

L'exposition "Jardins d'Orient" raconte les histoires autour d'un art millénaire : celui du jardin. De la péninsule ibérique au sous-continent indien, le jardin raconte l'évolution de toute une civilisation. A voir à l'Institut du monde arabe, jusqu'au 25 septembre 2016.

Par France 3 Paris IDF

C'est un monde fermé et parfait. Pairi-daeza, en langue perse. Ce qui signifie à la fois "enclos" et "paradis". Un ordonnancement idéal où les sens palpitent.

Le jardin arabo-musulman est né en même temps que les révolutions techniques, urbaines et artistiques, entre les huitième et 11ème siècles. Celui qui maîtrisait l'art des canaux, celui qui contrôlait ce bien si précieux, l'eau, devenait maître d'un petit monde.

L'ordre et la géométrie

Le jardin, c'est un lieu où règnent l'ordre et la géométrie. Un plan en croix, entouré de rectangles. Un bassin au centre. Des règles établies en Perse. 

Des jardins de Babylone aux mausolées hindou, il existe cinq mots en arabe pour désigner le jardin. Ecriture, botanique, rigueur et sensualité... C'est cette fusion qu'explore le jardin éphémère installé sur le parvis de l'Institut du monde arabe.
L'exposition "Jardins d'Orient" à l'Institut du monde arabe, à Paris, jusqu'au 25 septembre 2016. / © France 3 Paris IDF
L'exposition "Jardins d'Orient" à l'Institut du monde arabe, à Paris, jusqu'au 25 septembre 2016. / © France 3 Paris IDF
1.500 rosiers, des citroniers, des orangers ont été disposés pour l'occasion. Avec en apothéose, une anamorphose. Un calcul mathématique au service d'une splendeur botanique.

► Plus d'infos sur le site de l'Institut du monde arabe

VOIR le reportage
L'exposition "Jardins d'Orient" à l'Institut du monde arabe. Une histoire millénaire
Avant d'être l'emblème des Pays-Bas, la tulipe était celui des Ottomans. Avant l'influence coloniale, le jardin public n'existait pas au Moyen-Orient car c'était à l'origine un univers clos. Toutes ces "petites" histoires font le lit d'un art millénaire : celui du jardin. Des histoires racontées dans le cadre de l'exposition "Jardins d'Orient", à l'IMA.


A lire aussi

Sur le même sujet

cirque Romanès

Les + Lus