• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Julia, victime d’une agression transphobe à République : « C’est un combat quotidien »

Julia, lors du rassemblement organisé en son soutien mardi 9 avril, et contre les violences transphobes. / © A. Blanchard
Julia, lors du rassemblement organisé en son soutien mardi 9 avril, et contre les violences transphobes. / © A. Blanchard

Victime d’une agression fin mars à République, Julia participait mardi à un rassemblement contre la transphobie, sur la même place. Une nouvelle fois, la Parisienne a été la cible d’insultes, en marge de l’événement. Nous l’avions rencontré.

Par PDB

De nouveau, les insultes. Mardi à République, alors que plusieurs associations LGBT organisaient un rassemblement pour soutenir Julia, la trentenaire transgenre a une nouvelle fois été victime d’injures.

Notre équipe présente sur place a entendu plusieurs insultes en marge de l’événement, au caractère transphobe mais sans toutefois viser directement la Parisienne. Une vidéo de nos confrères de L’Obs montre ceci dit un groupe d’hommes ciblant directement la femme, traitée de « salope ».

Les insultes font suite à la violente agression dont Julia a été victime sur la même place, en marge d'une manifestation contre Abdelaziz Bouteflika, dimanche 31 mars. « Je voulais juste aller prendre le métro et j’ai été prise d’assaut par une foule d’hommes, raconte-t-elle. Ça a commencé par trois hommes. Vite, d’autres à proximité ont pris part à cette agression, pas forcément physiquement ; parfois en rigolant, en cautionnant donc ce qui se passait. Des attouchements sexuels, des coups, des insultes… Une humiliation totale. »

Discriminations à l'emploi, difficultés pour changer d'état civil... « C’est un combat quotidien »

Julia estime par ailleurs qu’il faut, pour la communauté LGBT, « sortir du rôle de victime » : « Il va falloir parler de choses un peu plus concrètes, sur la discrimination que vivent les personnes trans au quotidien. Ce ne sont pas juste des violences physiques, il y a beaucoup de difficultés pour trouver un emploi par exemple, pour le logement également. Le changement d’état civil reste aussi très compliqué en France, comparé à d’autres pays. C’est un combat quotidien. »
« Ça concerne vraiment toute la communauté LGBT, pas uniquement les personnes transgenres, poursuit-elle. Contre les transphobes, les homophobes… C’est exactement le même combat. Il faut vraiment que ça cesse. Il faut aussi porter plainte quand il y a des agressions, qu’il y ait des chiffres visibles. Il ne faut pas se laisser faire… On voit qu’on parle de mon cas parce qu’il y a eu une médiatisation. L’agression a été filmée. Ça n’aurait pas été le cas, on n’en aurait malheureusement pas parlé. »

Du côté de la justice, un homme soupçonné d'avoir participé à l'agression a été interpellé et placé en garde à vue mardi. Un individu déjà arrêté le jour des faits, mais relâché le lendemain. L’enquête, ouverte pour violences commises à raison de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre, se poursuit.

 

Sur le même sujet

Extrait de Cloud dancing

Les + Lus