Marché de Noël à Paris : pas d'issue favorable. Les forains maintiennent leur menace de blocage

© Bertrand Guay/AFP Photos
© Bertrand Guay/AFP Photos

Marcel Campion et ses forains vont mettre leur menace de manifestater tous les jours à des endroits sensibles avec pour objectif de bloquer Paris dès lundi, à exécution. C'est du moins ce qu'ils affirment, n'ayant rien obtenu après leur ultime rencontre avec le préfet ce samedi 4 novembre

Par Christian Meyze

Les forains sont sortis furieux en milieu d'après-midi, ce samedi 4 novembre, d'une dernière visite chez le préfet de police. Ils n'ont donc pas obtenu gain de cause en ce qui concerne leur demande d'installation, comme chaque année depuis 2008, du marché de Noël sur les Champs-Elysées.

Cette installation, qui se faisait depuis cette date avec l'accord plein et entier de la mairie de Paris, a été remise en question en juillet dernier par le Conseil de Paris qui craint de se retrouver lié avec Marcel Campion auquel la justice demande des comptes sur certaines de ses pratiques

Mais Marcel Campion se bat depuis cette date pour obtenir quand même cette autorisation, car dit-il "La Convention a été signée en 2015 pour 6 ans". Paris ne pourrait donc pas y mettre fin de la sorte.
Depuis le début de cette première semaine de novembre, Marcel Campion, qui s'est vu empêcher d'installer ses baraques foraines, fait valoir qu'il faut indemniser ses forains, leurs investissements et leur perte de recettes si on n'honore pas le contrat, a rencontré deux fois le préfet de police


Mais ce samedi, les forains n'ont rien obtenu. Ni autorisation d'installation du marché, ni indemnisation. Ils devraient donc dès lundi tenter de bloquer les accès à la capitale pour protester.

Marché de Noël à Paris Le blocage se confirme

 

Sur le même sujet

Deuxième épisode de notre série. Aujourd'hui, on passe notre permis de chasser.

Près de chez vous

Les + Lus