Mesures anti-pollution : les vieux véhicules en justice pour être indemnisés

Mesures anti-pollution : les vieux véhicules en justice pour être indemnisés
L'association 40 millions d'automobilistes dépose ce lundi ses premiers recours contre la mairie de Paris, suite à l'entrée en vigueur des mesures anti-pollution, au 1er juillet.

L'association 40 millions d'automobilistes dépose ce lundi ses premiers recours contre la mairie de Paris, suite à l'entrée en vigueur des mesures anti-pollution, au 1er juillet. 

Par France 3 Paris IDF

L'association 40 millions d'automobilistes va déposer lundi 1er août les premiers recours contre la ville de Paris, suite à l'entrée en vigueur des mesures anti-pollution dans la capitale. Depuis le 1er juillet, les véhicules immatriculés avant 1997 n'ont plus droit de cité à Paris, en semaine, entre 8 heures et 20 heures.

LIRE aussi : Les voitures polluantes bannies de Paris dès le 1er juillet

Pour l'association de défense des droits des automobilistes, il s'agit de demander le paiement de dommages et intérêts, aux automobilistes concernés. Selon 40 millions d'automobilistes, la nouvelle réglementation anti-pollution constituerait une atteinte à la liberté d'aller et venir. De plus, l'association s'inquiète de la perte de valeur des véhicules victimes de ces restictions de circulation. Selon l'avocat de l'association, "aucune alternative" n'aurait été proposée aux propriétaires concernés, financière ou en nature.

670 automobilistes engagent une action juridique

Sur son site internet, l'association appelle les automobilistes à rejoindre l'action juridique contre la ville de Paris, mode d'emploi à l'appui. 50 recours seront ainsi déposés devant le tribunal administratif de Paris lundi, par voie postale. 620 devant suivre.

Pour l'heure, 670 automobilistes ont déjà contacté l'association en vue d'engager une action. Loin toutefois des 400.000 à 800.000 véhicules concernés par la mesure anti-pollution.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus