Municipales à Paris : les entrepreneurs demandent la généralisation de l'ouverture des commerces le dimanche

Une devanture Castorama à Créteil (Val-de-Marne). / © Kenzo TRIBOUILLARD / AFP
Une devanture Castorama à Créteil (Val-de-Marne). / © Kenzo TRIBOUILLARD / AFP

La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Paris souhaite que la prochaine municipalité crée une zone touristique unique dans la capitale, ce qui généraliserait l'ouverture des commerces les soirées et le dimanche.

Par MT/AFP

Il y a actuellement dix zones touristiques à Paris. La CCI parisienne demande la création d'une zone unique sur toute la capitale, ce qui permettrait la généralisation de l'ouverture des commerces les soirées et les dimanches.
Parmi les 20 propositions présentées mardi soir, elle demande aussi des rencontres trimestrielles systématiques entre la Ville et les organisations du monde économique, ainsi qu'une capitale plus propre et plus sûre avec des "pénalités en matière d'incivilités", "sur le modèle de la 'tolérance zéro' de New York dans les années 90".

En 2017, le conseiller de Paris EELV Yves Contassot rappelait lui les conclusions d'une mission d’information et d’évaluation sur cette mesure : "Le repos dominical est un principe essentiel de la société française, fondamental aussi bien pour la protection des salariés que pour la cohésion sociale."
Il ne reste désormais plus que 11 "zones internationales touristiques" car le tribunal administratif de Paris a annulé l'arrêté créant la zone touristique internationale d'Olympiade (13e) le 13 février 2018. / © France 3 Paris Île-de-France
Il ne reste désormais plus que 11 "zones internationales touristiques" car le tribunal administratif de Paris a annulé l'arrêté créant la zone touristique internationale d'Olympiade (13e) le 13 février 2018. / © France 3 Paris Île-de-France
 

Maire de Paris et de la métropole du grand Paris

De son côté, le seul Medef Paris, dont de nombreux adhérents sont élus à la CCI, souhaite qu'à l'avenir, le maire de la capitale soit celui de la métropole du grand Paris, et non plus des seuls 20 arrondissements historiques.

"Il faut aussi un maire qui voit en grand, qui soit à la mesure cette ville", a déclaré à l'AFP Marie-Sophie Claverie, directrice générale du Medef Paris, qui trouve que Paris est "un petit peu à l'étroit aujourd'hui".
"Il faut une ville globale qui soit à tout le moins à la mesure de cette zone dense de 7 millions d'habitants qui est aujourd'hui plus ou moins la métropole" et "qui recouvre la réalité économique", estime-t-elle.

La Métropole du Grand Paris s'est pour l'heure ajoutée aux départements et communes existantes, et ses responsables ne sont pas élus au suffrage universel.
 

Sur le même sujet

Les + Lus