A Paris, les commerçants pourront créer des étalages devant leurs boutiques

La mairie de Paris a annoncé que les commerçants pourront créer gratuitement des étalages en plein air devant leurs boutiques du 1er décembre au 3 janvier sur le modèle des terrasses de restaurant.
Les commerces pourront créer des étalages sur l'espace public jusqu'au 3 janvier.
Les commerces pourront créer des étalages sur l'espace public jusqu'au 3 janvier. © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Pour soutenir les commerçants qui ont dû fermer leurs portes pendant plusieurs semaines, la mairie de Paris a annoncé que les commerçants auront la possibilité de créer temporairement et gratuitement des étalages en plein air pendant la période "vitale" des fêtes de fin d'année.

"Afin de favoriser le respect des mesures sanitaires de distanciation physique et de les soutenir économiquement, la Ville de Paris leur permettra de créer des stands en plein air du 1er décembre au 3 janvier", sur les places de stationnement ou les trottoirs, si l'emplacement le permet, a souligné la Ville.

Le principe sera le même que pour les extensions de terrasses éphémères que la mairie a autorisées après le premier confinement au printemps, chaque commerçant pouvant la demander par une simple déclaration.  

Fermetures après 21h

"Ces extensions pourront être exploitées pendant les heures d'ouverture des magasins" qui, a précisé mardi Emmanuel Macron lors de son allocution, s'étendra jusqu'à 21h au plus tard sur tout le territoire national. Les magasins dits "non-essentiels" pourront rouvrir à partir de ce samedi. Ils pourraient aussi être autorisés à ouvrir le dimanche a annoncé Bruno Lemaire, ministre de l'Economie, sur France Inter.

Le chauffage extérieur sera interdit et les structures ne devront pas entraver la circulation des personnes handicapées ni celle des piétons sur les passages protégés.

En contrepartie, les commerçants parisiens devront "signer une charte les engageant notamment à veiller au respect des mesures sanitaires dans leur établissement, la propreté de l'espace public, la sécurité de leur clientèle et la tranquillité des riverains".

Les professionnels ne respectant pas ces engagements "s'exposeront à des sanctions", a souligné la mairie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie déconfinement société