• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris : un fleuriste arrêté, après avoir menacé un agent municipal d'un “coup de fusil dans la tête”

Un bouquet de roses vendu chez un fleuriste (illustration). / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Un bouquet de roses vendu chez un fleuriste (illustration). / © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

L’histoire remonte au printemps dernier : le fleuriste, basé dans le 17ème arrondissement, aurait menacé l’agent de lui « mettre un coup de fusil dans la tête ». Il a finalement été relâché après avoir passé 24 heures en garde à vue.

Par Pierre De Baudouin

Le pollen lui est peut-être monté à la tête. Au printemps dernier, Franck, un fleuriste du 17ème arrondissement de Paris ne s’attend pas à se trouver en garde à vue, quand il se dispute avec un chargé de mission venu le voir dans sa boutique.

Comme le racontent nos confrères de RTL, le vendeur vient en fait d’apprendre que la RATP s’apprête à installer une navette de bus pour remplacer une rame de métro en travaux, juste à l'entrée de sa boutique et de ses pivoines.
 

Un fleuriste très menaçant selon la mairie

La dispute dégénère et Franck s’énerve au point de menacer l’agent, « si ça continue comme ça », de « sortir son fusil » et de lui « mettre un coup de fusil dans la tête ».

La chose étant que le fleuriste n’a ni fusil, ni vraiment l’intention selon lui de canarder l’agent municipal. Trop tard : des gyrophares retentissent près du commerce, et la police lui passe les menottes.

Alors que son appartement est vite fouillé, Franck est embarqué, placé en garde à vue, avant d’être relâché après 24 heures. Si le fleuriste s’amuse aujourd’hui de l’affaire, la mairie voit les choses différemment : l’homme aurait été très menaçant au téléphone et par mails.

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus