• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Paris : incidents après la victoire de l’Algérie

Des supporters fêtent la qualification de l'Algérie en finale de la CAN / © Zakaria ABDELKAFI / AFP
Des supporters fêtent la qualification de l'Algérie en finale de la CAN / © Zakaria ABDELKAFI / AFP

Des heurts ont éclaté, hier soir, sur les Champs-Elysées après la qualification de l’Algérie pour la finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football.

Par Céline Cabral

Les "Fennecs" s’imposent dans les dernières secondes du match face au Nigéria. L’équipe algérienne rejoint le Sénégal en finale de la CAN, la Coupe d’Afrique des Nations. Drapeaux de l’Algérie sur les épaules, des milliers de supporters viennent faire la fête sur les Champs-Elysées. Ils sont massés sur les trottoirs. Les cris se mêlent aux concerts de klaxons sur la plus belle avenue du monde.
Mais très vite, la joie laisse place à des débordements. Les policiers sont la cible de jets de pétards et de projectiles. Ces derniers font usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

A Paris, 50 personnes ont été interpellées dans la soirée et 202 ont fait l'objet de vidéo-verbalisation pour des conduites dangereuses de véhicules, a indiqué la préfecture de police. Sur l'ensemble de la capitale et de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), la nuit du 14 juillet a donné lieu à 169 interpellations, a-t-elle détaillé.

Jeudi soir, plusieurs magasins avaient été pillés près des Champs-Elysées, après la victoire de l'Algérie en quart de finale de la CAN. 74 personnes avaient été interpellées, et 73 placées en garde à vue. 

Sur le même sujet

Seine-et-Marne : deux autruches retrouvées mortes à la ferme de Montmachoux, trois autres animaux disparus

Les + Lus