Paris : la question des rythmes scolaires, un mois après la rentrée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuèle Bailly

Un mois après la rentrée scolaire, retour sur la mise en place des rythmes scolaires dans les écoles de Paris. Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, vient de lancer un site internet.

Un mois après la rentrée mettant en place les nouveaux rythmes scolaires instaurés par Vincent Peillon - quatre jours et demi de classe au lieu de quatre, plus deux après-midi (le mardi et le vendredi) consacrés à des activités culturelles et sportives. Les réactions sont rarement nuancés, faut-il parler de début "catastrophique", comme l’a fait le SNUIpp parisien, le syndicat enseignant numéro un dans la capitale. La candidate UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, rebondit sur ce mécontentement et souhaite recueillir et cartographier tous les revendications suite à la mise en place de cette réforme. Ce matin c’est un site internet qui est lancé par la candidate à la mairie de Paris. Nosenfantsmeritentmieux.fr

Début septembre la candidate UMP à la mairie de la capitale avait dit ne pas vouloir «détricoter» cette réforme à laquelle elle n'est pas «opposée sur le fond». Elle avait précisé qu'elle ne reviendrait pas sur la réforme des rythmes scolaires si elle était élue en mars 2014, mais en revanche la rendrait moins «anxiogène». 

Du côté de la mairie de Paris Colombe Brossel, adjointe à la Mairie de Paris chargée de l’Education essaie de déminer le terrain. Elle rappelle que Paris a mis en place 8.000 ateliers périscolaires pour 662 établissements et 137.000 élèves. Qu’il est vrai qu’un certain nombre d’ajustements ont été fait depuis quatre semaines. Elle reconnaît aussi un manque de communication avec les parents, malgré une campagne d’affichages d’information en juin, mais qui apparemment « n’a pas suffi » explique-t-elle.

Par pallier ce défaut de communication la mairie propose que dans toutes les écoles de Paris se tiennent des réunions d’information avec les responsables éducatifs Ville (REV) soit avant les vacances de la Toussaint, soit juste après.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.