Plusieurs milliers de personnes ont défilé à Paris pour le pouvoir d'achat des fonctionnaires

Des milliers de personnes dans les rues de Paris, pour la défense du pouvoir d'achat de la fonction publique, et contre la réforme du collège, le 26 janvier 2016. / © JACQUES DEMARTHON / AFP
Des milliers de personnes dans les rues de Paris, pour la défense du pouvoir d'achat de la fonction publique, et contre la réforme du collège, le 26 janvier 2016. / © JACQUES DEMARTHON / AFP

Des milliers de personnes ont manifesté mardi, à Paris, à l'appel de trois syndicats de la fonction publique. De Montparnasse aux Invalides, les fonctionnaires ont défilé pour réclamer une hausse du pouvoir d'achat des salariés.

Par France 3 Paris IDF (avec AFP)

Trois cortèges se sont élancés dans les rues de la capitale mardi avec une même revendication : l'augmentation des salaires. A l'appel de trois syndicats de la fonction publique, plusieurs milliers de personnes ont défilé pour la défense du pouvoir d'achat des salariés.

Mardi matin, les fonctionnaires de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris étaient invités à défilé du ministère de la Santé, dans le 7ème arrondissement de la capitale, jusqu'à Montparnasse. C'est également à Montparnasse que le cortège des enseignants, parti en milieu de journée de Port-Royal, devait rejoindre la manifestation principale, jusqu'aux Invalides.

LIRE aussi : Grève des taxis et des contrôleurs aériens : comment circuler à Paris

Baisse du pouvoir d'achat de 8 à 10 % en cinq ans selon FO et la CGT

Jean-Claude Mailly, numéro un de Force ouvrière, a justifié la journée d'action par "deux raisons essentielles" : "le problème du pouvoir d'achat des fonctionnaires" et qu'ils aient "les moyens de faire correctement leur travail". Pour le patron de la CGT, Philippe martinez, cette journée est une "mobilisation sur les salaires au moment où le patronat et le gouvernement essaient de culpabiliser les salariés sur le coût du travail".

La  ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a répété mardi que les fonctionnaires ne devaient pas s'attendre à une "grosse augmentation du point d'indice" lors de la négociation salariale prévue en février, tout en assurant "entendre" leurs revendications.

Les syndicats de la fonction publique réclament notamment une revalorisation du point d'indice, qui sert de base au calcul de leur salaire, gelé depuis 2010.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus