Cet article date de plus de 6 ans

Pollution à Paris : Anne Hidalgo demande à Manuel Valls de changer la réglementation

La maire de Paris Anne Hidalgo souhaite une modification de la réglementation pour simplifier et rendre automatique la mise en oeuvre de la circulation alternée en cas de pic de pollution, dans une lettre adressée à Manuel Valls vendredi et rendue publique aujourd'hui. A découvrir ici...
Paris sous un épais nuage de particules, le 18 mars 2015.
Paris sous un épais nuage de particules, le 18 mars 2015. © PATRICK KOVARIK / AFP
Anne Hidalgo y demande au Premier ministre Manuel Valls que l'arrêté interpréfectoral qui régit la mise en oeuvre de cette mesure exceptionnelle soit "revu afin de rendre automatique la mise en place de la circulation alternée, dès lors que le seuil d'alerte est atteint le jour même avec une nouvelle prévision pour le lendemain, ou bien dès lors que le phénomène de pollution est considéré comme persistant" (deux jours de dépassement du seuil d'information constatés suivis de deux jours de prévision).

>> Découvrez la lettre d'Anne Hidalgo en intégralité : 

Lettre Anne Hidalgo à Manuel Valls


Actuellement, cette mise en place est possible, mais pas automatique. Il appartient à un collège d'experts de se prononcer, une fois les prévisions de pollution connues.

Anne Hidalgo demande la simplification de cette procédure.

"La prévision d'Airparif étant connue dès 11 heures, cette mesure pourrait être annoncée dès la mi-journée pour le lendemain, sans recours au collège d'experts qui est nécessaire aujourd'hui et qui retarde la prise de décision et les annonces potentielles".


L'édile socialiste fait valoir que la mise en place de la circulation alternée, le 17 mars 2014, a été "très bien acceptée" par les Franciliens: "ils sont prêts à cela pour leur santé; ils attendent même des mesures en ce sens".

>> Découvrez tous nos articles liés à la pollution en Île-de-France en cliquant ici
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique pollution trafic routier