Porte de la Villette à Paris : la police évacue le dernier campement de migrants de la capitale

© Capture d'écran / préfecture de police
© Capture d'écran / préfecture de police

Une opération d'évacuation est en cours dans le du nord-est de Paris. Le préfet de police a pris un arrêté pour évacuer ces campements installés dans le 19e arrondissement. 

Par France 3 IDF / EB

La semaine dernière un camp installé porte d'Aubervilliers avait été évacué par la police. Ce mardi matin, c'est porte de la Villette que la police procède à l'évacuation du campement annonce la préfecture de police sur Twitter.
Toujours sur Twitter, la préfecture de police, publie son arrêté et mentionne "que des solutions d'hébergement seront proposées aux occupants" "ainsi qu'un accompagnement de ceux qui souhaitent entamer une procédure de demande d'asile".

Au total, "427 personnes dont 4 femmes ont été mises à l'abri ce matin lors de l'opération menée à la Porte de la Villette", a indiqué la préfecture de la région Ile-de-France (Prif), qui gère les mises à l'abri à l'AFP.

Deuxième  évacuation

Ce démantèlement intervient une semaine après le démantèlement du camp voisin de la Porte d'Aubervilliers, 1.436 migrants avaient été évacués ce 28 janvier.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait promis, en novembre, que l'ensemble de ces campements du nord-est de Paris seraient vidés avant la fin 2019. La préfecture de police a depuis opéré un tour de vis sécuritaire, en implantant d'imposants dispositifs policiers sur tous les sites évacués pour empêcher les reformations de camps, à commencer par la Porte de la Chapelle depuis le 7 novembre. "Nous ne recommencerons pas un cycle infini évacuations/réinstallations", avait affirmé la semaine dernière le préfet de police Didier Lallement. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus