PSG : simple rappel à la loi pour Neymar, après son altercation avec un supporter rennais en finale de Coupe de France

Neymar et le PSG face au Stade Rennais en finale de la Coupe de France, le 27 avril 2019 au Stade de France. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Neymar et le PSG face au Stade Rennais en finale de la Coupe de France, le 27 avril 2019 au Stade de France. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

L’attaquant du PSG a écopé d'un rappel à la loi après avoir porté un coup à un spectateur adverse à l’issue de la finale de la Coupe de France, en avril dernier. Une forme de classement sans suite de la procédure.

Par PDB / France 3 PIDF / AFP

Neymar aura donc fait l’objet d’un simple rappel à la loi. Le parquet de Bobigny explique en effet avoir « adressé un rappel à la loi par courrier » à la superstar du Paris Saint-Germain, après son altercation avec un supporter rennais en finale de Coupe de France. Soit une forme de classement sans suite pour ce qui est de la procédure judiciaire.    

La polémique est née à l’issue de la finale de Coupe de France entre Rennes et le PSG, au 27 avril dernier. Un match perdu par les Parisiens, après une fin de saison compliquée.
Au moment d’aller chercher sa médaille de finaliste, le Brésilien avait été pris à partie par un supporter du Stade rennais, ce dernier lui lançant : « Oh, va apprendre à jouer au foot, toi ! ». L’attaquant parisien avait répondu d'un coup au visage, sans grande force.

"Si c'était le supporter qui avait frappé le joueur, il aurait été peut-être condamné à de la prison ferme"

La scène, filmée par de nombreux spectateurs, avait largement tourné sur les réseaux sociaux. « Est-ce que j'ai mal agi ? Oui. Mais personne ne peut rester indifférent », avait d’ailleurs réagi Neymar en commentaire d'un post Instagram prenant la défense du joueur.« Je trouve ça inacceptable, on justifie la violence », a estimé Philippe Ohayon, l'avocat du supporter, qui avait déposé plainte en août pour violences volontaires. Le conseil a ainsi souligné la « résonance de ce coup » : « Si c'était le supporter qui avait frappé le joueur de foot, il aurait été devant le tribunal, peut-être condamné à de la prison ferme, interdit de stade ».

Pour son geste, Neymar avait déjà été suspendu trois matches ferme et deux avec sursis.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus