Quelles règles à suivre pendant les fêtes de fin d’année ?

Si le confinement a été levé, un couvre-feu de 20h à 6h a été instauré. Il sera mis entre parenthèses le soir de Noël mais appliqué le soir du nouvel an.

Des figurines du Père Noël. © AURORE MESENGE / AFP
Des figurines du Père Noël. © AURORE MESENGE / AFP

Il reste quatre jours avant Noël. Onze avant le passage en 2021. L’épidémie de Covid-19 est toujours là. "Elle ne recule plus", comme l’a affirmé en début d’après-midi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Le 15 décembre, les Français sont sortis d’un mois et demi de confinement. Ils s’apprêtent à retrouver leurs proches en vue des fêtes de fin d’année. Mais celles-ci seront différentes à bien des égards.

Depuis le 15 décembre, il n’y a plus besoin d’attestation pour sortir la journée. La règle des "trois heures maximum, 20 kilomètres maximum" est désormais obsolète. Juste à temps pour les vacances de Noël, qui ont débuté le 19 décembre.

Un couvre-feu a toutefois été instauré. Les déplacements sont autorisés de 6h à 20h, y compris en voiture, sur l’étendue du territoire, donc entre les régions. La seule exception sera pendant le réveillon de Noël. La nuit du 24 décembre, le couvre-feu ne s’appliquera pas. Il sera toutefois appliqué le soir du 31 décembre. Les invités du réveillon, dans un cadre privé, devront donc arriver avant 20h et repartir après 6h.

Déplacements

Il est, comme du temps du confinement, possible de déroger au couvre-feu dans certains cas : le motif professionnel, les motifs familiaux impériaux, les missions d’intérêt général, les raisons médicales et les besoins des animaux de compagnies. Une attestation est donc nécessaire. Elle doit être accompagnée des papiers justificatifs, comme par exemple l’attestation d’employeur dans le cas où une personne finit le travail après 20h. Une tolérance pourra être accordée en cas d’embouteillage se poursuivant au-delà de 20h.

En ce qui concerne les départs en vacances, là aussi, des dérogations sont possibles. Quitter Paris en train ou en avion afin de rejoindre votre destination de vacances ne pose aucun problème. La SNCF – qui a adapté son offre – publiait le 14 décembre un communiqué pour confirmer que "tous les TGV Inoui, Ouigo, Intercités, et trains internationaux prévus circuleront normalement à partir du 15 décembre et pendant toute la période des fêtes de fin d’année".

Un justificatif de déplacement est toutefois nécessaire en complément de l’attestation : le billet d’avion ou de train sous format électronique ou papier, accompagné d’un titre d’identité.

"A partir de 20 heures, les Français devront s'arrêter de voyager", a toutefois précisé Gérald Darmanin lors d’une conférence de presse le 10 décembre dernier, sauf s'ils sont "à quelques encablures" de leur lieu d'arrivée ou s’ils ont "une correspondance".

En cas de circulation non justifiée, un contrôle des forces de l'ordre expose chaque occupant d'un véhicule à une amende de 135 euros.

Les choses ont également évolué dans les Ephad. Un nouveau protocole y est imposé. Durant les fêtes, les visites en chambre et les sorties des résidents dans leur famille seront possibles. Il s'agit de "permettre aux résidents de vivre sereinement les fêtes", souligne un communiqué de presse du ministère délégué auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargé de l’Autonomie, daté du 12 décembre.

Des repas de fêtes de fin d’année "Covid compatibles"

Les traditionnels repas de fête reçoivent cette année un nouvel invité : les gestes barrières. A table aussi, il y a donc des règles à observer afin d’éviter tout risque de contamination. Paradoxalement, l’idée serait d’ « éviter le partage ». Cela signifie par exemple – quand vient l’heure de l’apéritif – d’éviter que tous les convives piochent au même endroit des amuses-gueules ou autres aliments destinés à faire frétiller les papilles avant le plat de résistance. Il s’agit ainsi de répartir les doses entre convives ou de mettre des pics pour éviter que tout le monde ne touche la même assiette ou le même bol.

Pour le vin, si la bouteille est achetée en grande surface, il faut la désinfecter avant de la mettre en carafe. Si elle est déjà présente depuis longtemps dans la cave, il est alors possible de la mettre en carafe ou servir depuis la bouteille.

En ce qui concerne l’affluence lors des repas, pas plus de 6 adultes (sans compter les enfants) autour de la table, avec une distanciation suffisante (équivalent d’une chaise) entre chaque convive. Sans oublier la présence de gel hydro-alcoolique et d'un stock de masque à porter pour les hôtes et ceux qu’ils reçoivent.

Il est par ailleurs recommandé de bien s’organiser le soir de la réception, et d’éviter tout risque, en prenant en compte les éventuelles vulnérabilités des personnes présentes ou encore le volume de l’appartement ou de la maison qui réunit tout le monde.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société covid-19 santé noël événements sorties et loisirs vacances