• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

SERIE. A découvrir en Île-de-France : la cour de l'Industrie, paradis des artisans

La cour de l'Industrie, à Paris. / © France 3 Paris IDF
La cour de l'Industrie, à Paris. / © France 3 Paris IDF

Six ans de travaux ont été nécessaires pour rénover la cour de l'industrie, dans le 11ème arrondissement de Paris, en plein coeur du faubourg Saint-Antoine. Derrière ces murs chargés d'histoire, une cinquantaine d'artisans et d'artistes travaillent.

Par France 3 Paris IDF/ET et VP

Coutelier, peintre-décorateur, tapissière ou illustratrice... A la cour de l'Industrie, en plein coeur du faubourg Saint-Antoine, à Paris, les artisans perpétuent des gestes mais aussi une histoire, commencée il y a plus de deux siècles. 
Une histoire dont ces huit bâtiments classés portent encore les traces, dans le 11ème arrondissement de la capitale, au 37 bis de la rue de Montreuil. D'abord manufacture de papiers peints, puis ateliers d'ameublement, ces bâtiments ont été construits à l'économie. Avec la désindustrialisation, les ouvriers ont cédé la place aux artistes. Dans un grand atelier, entièrement rénové, Laurent Chwast, peintre décorateur, a trouvé un espace à sa taille. De quoi laisser libre cours à son imagination.

"C'est totalement différent de ce que j'avais avant. C'est de plus grands espaces. Je peux travailler sur de plus grands formats", avoue-t-il.

Solidarité entre les artisans

Pour travailler dans ce lieu, Sébastien Desplats a été sélectionné sur dossier. Moyennant un droit d'entrée, il peut occuper les lieux pour un loyer modique. Cet artisan a été attiré par le mélange des savoir-faire.

"Cette cour permet d'aller de discipline en discipline. C'est ce qui pour moi est la force du 37 bis", confie l'artisan graveur.
La cour de l'Industrie, à Paris. / © France 3 Paris IDF
La cour de l'Industrie, à Paris. / © France 3 Paris IDF
La force du 37 bis, c'est aussi la solidarité entre ses occupants. Ensemble, ils ont sauvé la cour de la démolition et accompagné sa rénovation. Témoignage d'un passé industriel, ces 6.000 mètres-carré d'ateliers, aujourd'hui restaurés, sont la vitrine d'un savoir-faire unique, exporté dans le monde entier.

A lire aussi

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus