• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Une soixantaine de “Stylos rouges”, ces professeurs en colère, manifestent à Paris

Une soixantaine de "Stylos rouges" ont manifesté ce samedi matin devant le Panthéon à Paris. / © Emilio Nunez - France 3 Paris - Île-de-France
Une soixantaine de "Stylos rouges" ont manifesté ce samedi matin devant le Panthéon à Paris. / © Emilio Nunez - France 3 Paris - Île-de-France

Quelques dizaines de professeurs "Stylos rouges" ont manifesté devant le Panthéon pour exprimer leur colère et demander de meilleures conditions de travail, ce samedi 12 janvier matin.

Par Marc Taubert avec AFP

Au cœur du quartier universitaire de Paris et devant le très symbolique Panthéon (Ve arrondissement, une soixantaine de "Stylos rouges" se sont rassemblés. Une mobilisation difficile pour le mouvement qui revendique 60.000 sympathisants sur les réseaux sociaux d'où le mouvement est parti.

Parmi les multiples revendications, ils demandent une revalorisation des salaires, de meilleures conditions de travail et une meilleure prise en charge des élèves.
Un manifestant "Stylo rouge" à Paris, près du lycée Henri-IV. / © Emilio Nunez - France 3 Paris - Île-de-France
Un manifestant "Stylo rouge" à Paris, près du lycée Henri-IV. / © Emilio Nunez - France 3 Paris - Île-de-France
 

A la recherche de porte-parole

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, a assuré être "complètement à l'écoute" et à la recherche de porte-parole pour pouvoir entamer le dialogue avec les "Stylos rouges", a-t-il déclaré en marge d'une visite dans les Hautes-Alpes.

Il a par ailleurs confirmé jeudi qu'il songeait à sanctionner les parents "complices d'une évolution violente" de leurs enfants dans le cadre du plan sur les violences scolaires qui sera présenté fin janvier.

Il faut "savoir faire la différence entre une famille dépassée par les événements (...) et des cas où des parents ont été complices d'une évolution violente des enfants".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Une allée Clarissa Jean-Philippe inaugurée par Anne Hidalgo

Les + Lus