Tags anti-police découverts à Paris, la préfecture de police porte plainte

Publié le Mis à jour le

Didier Lallemant, le préfet de police a porté plainte ce mercredi suite à la découverte de tags insultant les policiers de la BAC quartier Beaugrenelle dans le 15e arrondissement.

Les tags visant les policiers sont "outrageants mais de nature classique" a précisé la préfecture de police qui n'a pas souhaité révéler la teneur des insultes. Selon l'AFP, les numéros des plaques d'immatriculation de véhicules de police ont été divulguées.

Les inscriptions visent les équipes de la Brigade anti-criminalité du 15e arr. Elles ont été découvertes dans le quartier Beaugrenelle.

Le préfet de police a porté plainte. Une enquête préliminaire a été ouverte. Les images de vidéosurveillance du quartier vont être analysées pour tenter de retrouver les auteurs des inscriptions.

 

Menaces de mort et de viol à Savigny-le-Temple

La semaine dernière, des tags de menaces de mort et de viol visant les policiers de la ville avaient été découverts dans le hall d’un immeuble d’un quartier de Savigny-le-Temple en Seine-et-Marne. Un quartier connu pour être un point de vente de drogue.

Ils avaient suscité la colère et l'indignation de tous les syndicats de police, des représentants des gardiens de la paix aux commissaires.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'était rendu sur place afin de soutenir les policiers. "Mon premier devoir (...) c'est de leur assurer mon soutien et il ne peut pas y avoir de provocations comme celles-ci qui restent impunis", avait-il affirmé.