Un dragon défile dans les rues du 8e arrondissement pour célébrer le Nouvel An chinois

Publié le Mis à jour le

Depuis deux ans, tous les défilés pour fêter le Nouvel An chinois sont annulés à Paris pour cause de Covid-19. Tous ? Non. Cette année c’est dans l’ouest parisien qu'il faut se rendre pour voir les danseurs évoluer sous leurs têtes de dragon.

Le Nouvel An chinois, aussi appelé Fête du printemps (Fête du Têt au Vietnam), est la fête la plus importante pour les communautés chinoises à travers le monde entier. En 2022, le Nouvel An lunaire débute ce mardi 1er février pour 15 jours, et le Buffle de métal laisse place au Tigre d'eau.

Pour la deuxième année consécutive, le défilé organisé dans le 13e arrondissement, n’aura pas lieu. Comme l'an dernier, le grand défilé dans le quartier asiatique du 13e arrondissement, qui rassemble habituellement 200 000 personnes a été annulé, en raison de la cinquième vague de la Covid-19 et à cause des risques de propagation. Pas de défilé non plus dans le quartier de Belleville où la communauté asiatique est fortement installée. Annulé aussi le traditionnel défilé qui parcourt les rues du 3e et 4e arrondissement aux abords de la place de la République. 

À Paris, il va falloir se déplacer dans les beaux quartiers, précisément dans le 8e arrondissement pour apercevoir une tête de dragon et entendre le bruit des tambours qui rythment le défilé des danseurs de l’association Paris Lion Sport.

 "Depuis environ sept ans, nous organisons le Nouvel An chinois", explique Tsipora Parienti, la déléguée générale du comité du Faubourg Saint-Honoré, à l'origine de cet événement. "Une trentaine d'artistes de l'association vont investir la chaussée autour de la rue du Faubourg Saint-Honoré, avec leurs dragons colorés. Des percussionnistes les accompagneront pour donner encore plus de rythme à ce défilé", explique-t-elle.  

Un défilé du Nouvel An chinois pour remercier la clientèle asiatique

 "Notre comité, né en 1902, représente environ 120 maisons de la rue du Faubourg Saint-Honoré, de la rue Saint-Honoré et de la rue Royale", poursuit Tsipora Parienti. Le quartier regroupe toutes les enseignes de luxe de la capitale : "On a vraiment toutes les maisons du quartier, Chanel, Dior, Hermès… On a des galeries et neuf ou dix palaces"

"Si on organise chaque année le défilé dans notre quartier c'est à la fois pour remercier notre clientèle asiatique et aussi pour surprendre les passants. Depuis l'épidémie de la Covid-19, nous n’avons pas eu autant de clientèle asiatique que d’habitude mais on tenait à continuer de célébrer la nouvelle année", ajoute-t-elle.

Le défilé du 13e a certes été annulé. Mais les amateurs pourront se réconforter avec une programmation organisée au sein de la mairie.