Un nouveau campement de migrants installé Place de la République

Plusieurs centaines de tentes ont été installées place de la République ce jeudi soir lors d'un rassemblement à l’initiative de plusieurs associations de soutien aux migrants.

Des tentes de migrants Place de République
Des tentes de migrants Place de République © CHRISTOPHE PETIT TESSON/EPA/Newscom/MaxPPP

Des centaines de réfugiés ont installé des tentes vers 18h30 ce jeudi soir peu avant l’entrée en vigueur du couvre-feu. Une réquisition de la Place de la République a eu lieu à l’occasion de la Nuit de la Solidarité dans le but de "se rassembler Place de la République avec 300 femmes, hommes et enfants sans abri pour demander leur hébergement immédiat, stable et décent", selon un communiqué porté par plusieurs associations venant en aide aux migrants dont Utopia 56.

"On revient place de la République, car c’est un lieu symbolique et que notre dernière action n’a rien changé", a expliqué Kerrill Theurriat, responsable parisien de l'association.

Le 23 novembre dernier, un rassemblement de la sorte avait eu lieu et s’était vu violemment réprimer par les forces de l’ordre. Ces actes avaient notammennt suscité l’indignation des internautes sur les réseaux sociaux. Certaines des attaques avaient été dirigées envers des journalistes dont Rémy Buisine du média Brut. M. Theurriat a indiqué espérer que cette fois-ci "la police fasse preuve de discernement". Suite à ces violences, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait demandé l’ouverture d’une enquête de l’IGPN.

La préfecture de police "condamne" le rassemblement

Dans un communiqué, la préfecture de police a condamné ce rassemblement en évoquant une "installation sauvage" qui en temps de crise sanitaire est "totalement irresponsable". Sur ce point, le communiqué insiste sur les risques "évidents" pris par les organisateurs et les migrants alors que la nouvelle vague de contaminations à la Covid-19 prend de plus en plus d’ampleur. 

Enfin, la préfecture évoque une situation "incompréhensible et assure qu’elle dispose de places d’hébergements disponibles pour acueuillir les migrants".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société migrants immigration