Un rabbin et un directeur d'école mêlés à une affaire d'attouchements sexuels sur des enfants

Selon la radio RTL, deux membres de la communauté juive orthodoxe Loubavitch ont été interpellés à la fin du mois de juillet par des policiers de la Brigade de protection des mineurs dans le cadre d'une affaire d'attouchements sexuels dans une école privée du 19e arrondissement de Paris.

Par Olivier Couvreur

Les faits se seraient déroulés dans le complexe scolaire Beth Haya Mouchka, un établissement privé situé dans le 19e arrondissement de la capitale. C'est ici qu'un surveillant avait été arrêté fin 2012 pour des attouchements sexuels sur de jeunes garçons. Le site RTL révèle que deux hommes ont été interpellés le 31 juillet par des policiers de la Brigade de protection des mineurs de la police judiciaire de Paris, car ils sont "soupçonnés d'avoir fait pression auprès des familles des enfants victimes pour qu'elles gardent le silence et qu'elles n'alertent pas la police, ce qui aurait, à leurs yeux, sali l'honneur de la communauté" comme l'explique la radio.

Les deux hommes interpellés sont des personnalités bien connues de la communauté juive orthodoxe Loubavitch, puisqu'il s'agit du directeur de l'établissement scolaire, André T., et du rabbin Rav A., leader historique du mouvement Loubavitch dans la région parisienne. La radio rappelle qu'en février dernier, un rabbin, professeur de mathématiques dans l'établissement, avait lui aussi été arrêté et mis en examen pour les mêmes raisons.

Le complexe scolaire Beth Haya Mouchka accueille 2000 enfants sur 18.000 m2 répartis dans plusieurs bâtiments dans le 19e arrondissement de la capitale. Il est devenu un des points forts de la vie communautaire Loubavitch.

Sur le même sujet

Reportage d'Abdel Joudi et Anaëlle Blanchard pour France 3 Paris - IDF

Les + Lus