VIDÉO. Blocus des lycées parisiens : «Les policiers ne respectent même pas les lois qu'ils défendent»

REPORTAGE - La mort de Rémi Fraisse a donc provoqué un blocus des lycées parisiens. "On se sent concerné, ça aurait pu être un manifestant comme nous qui a été tué" témoigne l'un des lycéens à proximité de la place de la Nation.

Par Olivier Couvreur

La mort de Rémi Fraisse a donc provoqué un blocus des lycées parisiens. "On se sent concerné, ça aurait pu être un manifestant comme nous qui a été tué" témoigne l'un des lycéens à proximité de la place de la Nation, où ont convergé de nombreux jeunes à l'appel du Mouvement Inter Luttes Indépendant (MILI), un groupuscule d'extrême-gauche, pour protester dans une grande manifestation contre la mort de Rémi Fraisse et "les armes de la police". "Ce jeudi, le MILI (Mouvement Inter Luttes Indépendant, ex Mouvement Inter Lycée Indépendant) appelle à une mobilisation lycéenne, au blocage des bahuts jusqu’au désarmement de la police, et à une manifestation pour la région parisienne à 11h à Nation" peut on lire sur le Tract publié par le mouvement

Dans un autre tract du groupuscule appelant à la mobilisation ce jeudi 6 novembre, on peut lire : "Le meurtre de Rémi (Fraisse) mérite que vérité soit faite sur ce crime. Il est temps une bonne fois pour toute de se soulever contre les répressions et violences policières (...) Combien de temps allons-nous nous laisser faire face à ces violences et ces formes d'agressions ?". 

>> Découvrez notre reportage vidéo, du blocus des lycées au cortège parti de la place de la Nation : 
Reportage bloc lycées parisiens rémi fraisse

A lire aussi

Sur le même sujet

Procès 23 octobre

Les + Lus