• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Violences conjugales - Une femme témoigne : “ce n'étaient pas à mes enfants de me protéger, mais à moi de les protéger”

En 2016, 123 femmes ont été tués par leur partenaire ou ex-partenaire intime. / © MAXPPP
En 2016, 123 femmes ont été tués par leur partenaire ou ex-partenaire intime. / © MAXPPP

Un rassemblement pour demander justice pour les femmes a eu lieu ce samedi. Florence, une mère de famille de 40 ans, s'est mobilisée. Elle a été victime pendant 10 ans d'un mari violent. Elle veut témoigner pour alerter.

Par Laurence Barbry avec MT

Insultes, humiliations, coups : pendant 10 ans Florence va tout supporter des agissements de son ex-conjoint, jusqu'au déclic. Son garçon de 9 ans renverse son verre alors qu'il est à table : "Il me prend les pieds et me balance par terre, me traîne, me dirige vers le balcon. Mes enfants me sautent dessus. J'ai eu un déclic. Je me suis dit que ce n'étaient pas à mes enfants de me protéger, mais à moi de les protéger", raconte-t-elle.

Et de poursuivre : "Quand on parle de violences conjugales, pour moi, c'était être rouée de coups. Comme ce n'était pas le cas, je ne me sentais pas victime de violences conjugales. C'était du harcèlement, il contrôlait toujours où j'étais, je devais lui donner mes factures de carte bleue."
À l'époque, florence est cadre supérieure et gagne très bien sa vie. Mais son mari l'oblige à démissionner et s'isole définitivement avec ses enfants. Malgré sa peur, convaincue par un ami, elle finit par se rendre au commissariat.

Sur les dessins de ses enfants, Margaux (7 ans) et Mathieu (10 ans), des couteaux, des larmes, des cris. Même si elle témoigne à visage caché, désormais, Florence ne veut plus se taire.
 

Sur le même sujet

5.000 petits Franciliens invités par le Secours populaire à profiter de la plage de Deauville

Les + Lus