Portable au volant : les amendes pourraient s'alourdir

Le portable au volant est la cause d'un accident sur dix, selon Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. / © Christian Laemmel
Le portable au volant est la cause d'un accident sur dix, selon Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. / © Christian Laemmel

Une récente étude de la Prévention Routière montre que téléphoner en roulant est une pratique courante. Un accident corporel sur dix est lié à son utilisation au volant. Selon les informations du journal Le Parisien, les conducteurs en infraction pourraient être davantage verbalisés. 

Par France IDF/EH

Téléphoner en roulant en voiture et même en deux-roues est une pratique de plus en plus courante. La Prévention routière vient de publier une enquête effectuée dans 80 communes entre janvier et mars 2017. 20 575 véhicules en circulation ont été scrutés. Résultat : 7 % des conducteurs étaient au téléphone alors qu'ils conduisaient et 40% le tenaient en main.

Face à ces comportements délictueux, la Délégation interministérielle à la sécurité va proposer au gouvernement de verbaliser davantage ces conducteurs indélicats voire dangeureux. Un accident corporel sur 10 est lié à l'utilisation du portable au volant. Les sanctions pourraient donc être allourdies. 

Aujourd'hui téléphoner en conduisant, une voiture, un scooter  et même un vélo est passible d'une amende de 135 euros assortis d'un retrait de 3 points de son permis de conduire. Seul sont autorisés les kits de téléphonie mobile intégrés au véhicule.

Sur le même sujet

Les + Lus