• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

PSG-Real Madrid : avant le match au sommet, l'heure de la mobilisation des supporters

Neymar, lors du match Real Madrid-PSG, le 15 février 2018. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Neymar, lors du match Real Madrid-PSG, le 15 février 2018. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Le Paris Saint-Germain reçoit le Real Madrid mardi soir, en match retour des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. A la veille de cette rencontre cruciale, qui se jouera sans Neymar, le club et les supporters sonnent la "mobilisation générale" pour encourager l'équipe.

Par France 3 Paris IDF/ET

Le Paris Saint-Germain reçoit le Real Madrid mardi soir, en match retour des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. A la veille de cette rencontre cruciale, le club et les supporters sonnent la "mobilisation générale" pour encourager l'équipe.

En maillot, mardi 6 mars​

D'un côté, il y a la bataille sur les réseaux sociaux, lancée par le Paris Saint-Germain. Sous la bannière #EnsembleOnVaLeFaire, les supporters sont invités à afficher leur soutien au club qui joue son avenir en Ligue des Champions. Pour cela, des vidéos, mettant en scène des artistes comme DJ Snake ou JoeyStarr sont postées chaque jour avant la rencontre sur le compte officiel du club.

Agiter les drapeaux, suivre les gestuelles, chanter à s'en casser la voix

Mais à côté de cet enthousiasme officiel, il y a l'engouement des supporters. Dans un communiqué, les ultras du Paris Saint-Germain écrivent : "Mardi, personne ne devra faiblir !" Et d'inviter les supporters à "aider notre équipe à déplacer des montagnes" : "Chacun devra se donner corps et âmes (...) agiter les drapeaux, suivre les gestuelles, chanter à s'en casser la voix et surtout ne rien lâcher."
Pour rappel, si vous n'avez pas suivi, le PSG avait été battu 3-1 par le Real Madrid lors des huitièmes de finale aller, le 15 février dernier. Du coup, pour espérer se qualifier pour les quarts de finale, le Paris Saint-Germain doit l'emporter 2-0 mardi soir. A défaut, l'emporter minimum 4 à 1. Un match qui se jouera sans l'attaquant brésilien vedette Neymar.

A lire aussi

Sur le même sujet

La Marne en chansons

Les + Lus