Cet article date de plus de 4 ans

A République, un appel à manifester lancé par plusieurs associations et syndicats après "l'affaire Théo"

Un collectif d'associations et de syndicats lance un appel à manifester samedi, place de la République "pour Théo et les autres victimes". A l'initiative de SOS Racisme, de la CFDT ou encore de l'Unef, l'appel dénonce des faits "inacceptables" après l'interpellation de Théo, début février.
La place de la République, à Paris.
La place de la République, à Paris. © 13 Prod
"Inacceptables." Dans un communiqué, l'association SOS Racisme lance un appel à manifester samedi après-midi, place de la République, à Paris, en soutien à Théo, brutalement interpellé le 2 février dernier, à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Le mouvement antiraciste veut aussi dénoncer "des dérives policières auxquelles il faut porter un coup d’arrêt".

"Nous appelons toutes celles et ceux qui ont à cœur les valeurs d’humanité" à se rassembler, écrit l'organisation. 
Des syndicats, comme la CGT ou la CFDT, se sont joints à cet appel au rassemblement, à 15 heures. Parmi les organisations à l'initiative de cette manifestation, on trouve également la fédération d'associations de parents d'élèves FCPE, mais aussi le syndicat étudiant Unef ou encore le Conseil national des jeunes du Mali en France.

"Exemplarité"

Sur son site internet, la CFDT insiste "sur la nécessaire exemplarité des forces de l’ordre à la fois pour maintenir un lien de confiance avec la population et pour permettre un exercice efficace des missions de police".
Agé de 22 ans, Théo a été blessé lors de son interpellation le 2 février à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Quatre policiers ont été mis en examen pour violences, dont l'un pour viol, suite à cette intervention policière.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire théo faits divers