Avec le retour du froid, attention aux intoxications au monoxyde de carbone, un gaz inodore et mortel

Avec le froid, les interventions des pompiers de Paris se multiplient suite à des intoxications au monoxyde de carbone. / © LOIC VENANCE / AFP
Avec le froid, les interventions des pompiers de Paris se multiplient suite à des intoxications au monoxyde de carbone. / © LOIC VENANCE / AFP

Ces dernières 24 heures, deux personnes sont mortes et sept personnes ont été intoxiquées par des émanations de monoxyde de carbone en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne. Ce gaz inodore et incolore est mortel.

Par EH

Deux personnes sont décédées hier après-midi à Villeneuve-le-Roi, intoxiquées par les émanations toxiques de monoxyde de carbone. Quatre personnes dont 2 enfants sont dans un état grave en raison d'un chauffage à gaz défectueux dans un pavillon à Villetaneuse en Seine-Saint-Denis. Cette nuit les pompiers de Paris sont venus au secours de 3 personnes légèrement intoxiquées par des émanations d'un brasero à Bondy.

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore et non irritant. Il est très difficile à détecter. Il résulte d’une mauvaise combustion au sein d’un appareil fonctionnant grâce à la combustion de gaz, de bois, de charbon, d’essence, de fuel ou encore d’éthanol.
 


Les interventions de secours se multiplient suite à la chute des températures. Les pompiers de Paris alertent sur la nécessité de faire contrôler les appareils de chauffage. Voici un guide édité par les pompiers de Paris pour éviter les intoxications.
Chaque année,  en moyenne 5000 personnes sont intoxiquées par le monoxyde de carbonne. 100 personnes décèdent.

Sur le même sujet

Les + Lus