• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Dans le rétro. Combien de fautes d’orthographe à la dictée ?

L'heure de la dictée. Noiseau (Val-de-Marne) 1977. / © INA
L'heure de la dictée. Noiseau (Val-de-Marne) 1977. / © INA

Personne n’oublie l'heure de la dictée à l'école : moments de fierté à l’annonce du zéro faute, où souvenirs pénibles dans l’appréhension du zéro pointé. Pour éviter de faire des fautes d'orthographe, il faut se rendre compte de ses erreurs... Pas toujours évident.

Par Sylvie Drouin

Des fautes d'orthographe, presque tout le monde en fait, et, paraît-il de plus en plus.
Les fautes s'immiscent dans nos écrits par inattention ou par ignorance, ou les deux.

En France, du cours préparatoire à la vie professionnelle, et dans notre quotidien, les fautes d'orthographe sont stigmatisées.
Pourtant, ça n'a pas toujours été le cas.
 

Topaze - Marcel Pagnol 1936


Avant le XIXe siècle, la notion de faute d'orthographe n'existe pas. La langue française n'est pas encore fixée. Elle est mouvante jusqu'au XVIIIe, siècle des encyclopédistes, pendant lequel les académiciens transforment un tiers des mots du dictionnaire académique. La volonté de réformer l'orthographe est récurrente depuis ce temps.

Un divertissement pour l'élite

Les dictées apparaissent au XIXe dans l'enseignement, et à la cour de l'empereur Napoléon III mais comme amusement. C'est dans un salon du château de Compiègne que Prosper Mérimée énonce sa célèbre dictée à Napoléon III, l'impératrice Eugénie et leurs invités, dont voici le classement après correction :

Sa Majesté l'empereur 75 fautes, l'impératrice Eugénie 62, Alexandre Dumas fils 24, le prince de Metternich ambassadeur d'Autriche n'en fit que 3.


L'aspect ludique de ces premières dictées se retrouve dans les championnats, les compétitions d'orthographe et celles dites collectives, publiques ou géantes d'aujourd'hui. Les français montrent un véritable engouement pour cet exercice, déjà initié il y a quelques années par Bernard Pivot.
 


"Les chicons ravigote virgule... "

Il est possible que les participants de la première dictée de Pivot se souviennent encore de ces endives vinaigrette...

L'animateur lit sa première dictée en 1985, et le fera pendant vingt années, lors des championnats d'orthographe puis des Dicos d'or. Au-delà de défendre les mots et la langue française, l'ambition avouée de Bernard Pivot est de voir les français ouvrir le dictionnaire plus souvent.
« Les années Dicos d’Or de Bernard Pivot » France 3, 27/11/2005
 


La dictée : un exercice redouté

Une dictée avec zéro faute est saluée comme une performance. Pour les autres, elle peut devenir une épreuve redoutée et engendrer une perte de confiance. Faire des fautes d'orthographe est mal jugé, voire intolérable pour certains.
La dictée n'est pas synonyme de jeu pour tout le monde. Surtout pour les irréductibles des fautes d'orthographe, ceux qui ne les voient pas parce qu'ils ont un rapport compliqué avec l'orthographe. 

C’est le cas d’Anne-Marie Gaignard qui témoigne de sa dysorthographie tout au long de sa vie. Pour remédier à ce trouble, elle invente une méthode d’apprentissage de l’orthographe validée par des grammairiens.
 
Anne-Marie Gaignard parle de sa dysorthographie
Elle a dompté les secrets de la grammaire France Info, 19/06/2011


"C'est la faute à l'orthographe"

Des initiatives tendent à bousculer le dogme de l’orthographe. C’est le cas du spectacle « C’est la faute à l’orthographe » de deux linguistes, anciens professeurs de français, Jérôme Piron et Arnaud Hoedt. Ils démontent avec humour les absurdités et les défauts de l’orthographe française. Selon eux, elle a aussi ses défauts, des formes qui pourraient être remises en question. Or, celle-ci semble intouchable. L’orthographe est un code graphique au service de la langue qui devrait être réformable. Pour eux, c’est le sens qui prime avant tout ; pour cela, ils s’opposent à la dictée.
 


En attendant, la dictée est toujours présente :

Dix ans après la fin des émissions de Bernard Pivot, la dictée revient sur le petit écran avec "Tous prêts pour la dictée !" sur France 3 en direct le 7 juin 2019, destinée aux collégiens en 3ème pour la préparation au Brevet (DNB).

Sous forme de compétition ou de jeu, les dictées publiques se multiplient partout en France. Une dictée géante est organisée à l’Île-Saint-Denis en Seine-Saint-Denis pour la deuxième fois, le 8 juin 2019. Ce rendez-vous convivial et ludique, organisé par l’association de Rachid Santaki, s’adresse à tous quel que soit le niveau de maîtrise de la langue française.

En milieu scolaire, elle sera renforcée à partir du CP la rentrée prochaine, en devenant quotidienne selon les directives du ministre de l’Education.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Anne-Marie Gaignard parle de sa dysorthographie

Les + Lus