A Roland-Garros, la robotique s'offre une partie de tennis

Un bras robotisé, à Roland-Garros, en guise de "sparring-partner" ? Peut-être un jour une réalité... / © France 3 Paris IDF/E. Tixier
Un bras robotisé, à Roland-Garros, en guise de "sparring-partner" ? Peut-être un jour une réalité... / © France 3 Paris IDF/E. Tixier

Jusqu'au 5 juin, les meilleurs joueurs du monde ont rendez-vous à Roland-Garros pour les Internationaux de tennis. Une compétition sportive, bien sûr, mais également un lieu de démonstration pour les nouvelles technologies appliquées au sport de haut niveau.

Par France 3 Paris IDF

Dans les sous-sols de Roland-Garros, un bras articulé tente un service... au final parfaitement maîtrisé. En face de lui, deux joueurs pour lui renvoyer la balle, dont un confrère en fonte, et un tennisman en chair et en os.

VOIR le reportage (E. Tixier)
Intervenants : Julie Sebbah (chef de projet chez Realtime Art), Arthur (6 ans)
A Roland-Garros, la robotique s'offre une partie de tennis
Jusqu'au 5 juin, les meilleurs joueurs du monde ont rendez-vous à Roland-Garros pour les Internationaux de tennis. Une compétition sportive, bien sûr, mais également un lieu de démonstration pour les nouvelles technologies appliquées au sport de haut niveau.
Si l'invention présentée cette année au RG Lab, le pôle innovation de Roland-Garros, a tout du robot que l'on peut voir dans l'industrie automobile, il y a bien une raison. Il s'agit en effet d'un bras robotisé, détourné de son usage industriel, et adapté au tennis par Realtime Art, une petite entreprise parisienne.

Sur ce terrain de loisirs, à destination des enfants, le bras en fonte, lourd de 70 kilos, obéit à une ligne de programmation : un lancé à vitesse modérée, et une chorégraphie mécanique réfléchie. En six mois, les créateurs sont parvenus à mettre au point ce joueur très particulier. S'il n'est pas doté d'intelligence artificielle, le robot est toutefois doté de capteurs, notamment de sécurité.

De la robotique pour le sport de haut niveau ?

Aujourd'hui, les bras articulés de Roland-Garros ont une vocation de divertissement... voire de communication, pour le tournoi de tennis. "L'objectif, c'est de divertir les gens (...) Il y a un premier pas à faire avec les robots dans l'événementiel", explique Julie Sebbah, chef de projet chez Realtime Art. "On pourra développer par la suite des choses encore plus folles."

Pourrait-on cependant un jour envisager de remplacer le sparring partner, par R2-D2 ou C-3PO ? "Ça demanderait de la recherche... Mais ça serait possible en termes de programmation !", poursuit Julie Sebbah.

A lire aussi

Sur le même sujet

Uber attaqué en justice par 10 chauffeurs

Les + Lus