Le “Sacre du printemps” de Stravinsky revisité au festival Suresnes cités danse

Les danseurs de "(S)acre", au festival Suresnes cités danse. / © France 3 Paris IDF/J.-L. Serra
Les danseurs de "(S)acre", au festival Suresnes cités danse. / © France 3 Paris IDF/J.-L. Serra

Atmosphère chlorophylle et danse tribale pour l’ouverture du festival Suresnes cités danse avec "(S)acres", d’après l’œuvre de Stravinsky.

Par France 3 Paris IDF/JLS avec ET

Imaginez en guise de décor, un champ d’herbes folles et autres plantes de printemps. En référence au "Sacre du printemps" de Stravinsky, et très librement adaptée, la pièce intitulée "(S)acre" est un ballet psychédélique très contemporain.
Sur la scène transformée en théâtre de verdure abandonné, les danseuses végétales symbolisent la lutte des femmes et le droit à la liberté. Un propos chorégraphié qui risque de déstabiliser les habitués du festival Suresnes cités danse. Car depuis sa création, il y a 25 ans, le festival est devenu un rendez-vous incontournable de la danse hip hop.

Précurseur

Précurseur et novateur, Suresnes cités danse permet aux artistes issus de ce courant né dans la rue de se confronter à d’autres univers comme le classique, le jazz et le contemporain. Avec cette pièce hybride, le festival ouvre une nouvelle voie vers une danse hip hop, tribale et surréaliste. Une entrée au répertoire qui surprendra.

"(S)acre" à Suresnes Cité Danse, à partir du 12 janvier au théâtre Jean-Vilar à Suresnes (92)
Pour en savoir plus

Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Renault Flins augmente sa production

Les + Lus