Attention : les radars embarqués des gendarmes deviennent de vrais pièges indétectables -VIDEO

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christian Meyze
© MaxPPP

Nouveau matériel très discret, nouveaux véhicules encore plus banalisés, les radars de vitesse embarqués des gendarmes sont de plus en plus indétectables. De quoi piéger nombre d'automobilistes.

Attention : la gendarmerie vient d'être équipée de nouveaux véhicules de contrôle de vitesse à l'aide d'un radar embarqué. Or ces véhicules sont encore plus communs que les précédents, donc encore plus furtifs et encore moins détectables. Les autorités affirment vouloir "remettre de l'incertitude" dans les contrôles routiers.

Sur la route des vacances, on ne les verra pas. "Mais il faut que les gens sachent qu'ils sont là et qu'ils peuvent être contrôlés sur n'importe quelle route",
explique le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe. "Et il y en aura toujours plus, avec différents véhicules".
 
Et souvenez-vous aussi que ces radars photographient (sans flash d'ailleurs, c'est à dire que l'on ne s'aperçoit vraiment de rien) dans les deux sens de circulation ! De quoi faire dire à de nombreux automobilistes qu'il s'agit désormais non plus de faire de la prévention mais bien de les piéger. En 2014, ces "radars mobiles de nouvelle génération" (RMNG) ont contribué à 4 des 19 millions de flashes radars. Depuis janvier, ils ont flashé à 633.503 reprises, pour 472.664 PV adressés. 

En attendant de prendre la route des vacances, faites vous une idée : l'un de ces véhicules est en service en Seine-et-Marne. Farid Benbekaï et Philippe Aliès

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.