• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Etude sur la qualité de l'eau : Franciliens, buvez sans crainte au robinet !

© Maxppp/FRANCOIS DESTOC
© Maxppp/FRANCOIS DESTOC

L'UFC-Que choisir a publié jeudi une étude sur l'accès des Français à l'eau potable. Selon l'association, si la quasi-totalité de la population peut boire l'eau du robinet sans crainte, 2,8 millions de personnes n'ont accès qu'à une eau polluée. C'est le cas en Seine-et-Marne.

Par France 3 Paris IDF/ET

Boire l'eau du robinet est loin d'être un danger... C'est ce qui ressort de l'étude publiée jeudi par l'UFC-Que choisir, qui s'appuit sur des données du ministère de la Santé. Selon l'association, "95,6% des consommateurs bénéficient d'une eau qui respecte haut la main la totalité des limites réglementaires, et ce tout au long de l'année". Mais pour 2,8 millions de personnes, ce n'est pas tout à fait le cas. Celles-ci n'ont accès qu'à une eau polluée, notamment par les pesticides.

La Seine-et-Marne et les nitrates

En Île-de-France, la Seine-et-Marne est particulièrement exposée aux nitrates. Près de 200.000 consommateurs sont concernés dans ce département, ainsi que dans le Loiret, l'Yonne, l'Aube, la Marne, le Pas-de-Calais et la Somme.

Selon l'UFC-Que choisir, les pesticides sont "de loin" la première cause de non-conformité. Ils contaminent l'eau de deux millions de consommateurs, principalement ruraux, dans les régions d'agriculture intensive. Les molécules incriminées ? Des herbicides, comme l'atrazine, "désormais interdit", mais encore présent dans l'environnement.

A noter que Paris bénéficie d'une eau du robinet de bonne qualité. A 0,4 centime le litre... Une eau par ailleurs 65 fois moins chère qu'en bouteille.

► CARTE. Vérifiez si votre commune est concernée par la pollution de l'eau (UFC-Que choisir)


Sur le même sujet

La Marne en chansons

Les + Lus