• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Jean-François Copé/exclusion des LR constructifs : “On n’a plus de mots devant autant de bêtises”

Jean-François Copé, le 12 septembre 2014 dans sa commune de Meaux. / © Martin Bureau - AFP
Jean-François Copé, le 12 septembre 2014 dans sa commune de Meaux. / © Martin Bureau - AFP

Invité de Dimanche en politique, le maire LR de Meaux Jean-François Copé a confié son agacement au lendemain d'un énième bureau politique consacré à l'exclusion des LR constructifs du parti Les Républicains.

Par France 3 Paris IDF/FC

« On n’a plus de mots devant autant de bêtises, devant autant d’incapacité à prendre des décisions simples tout de suite. Il fallait décider tout de suite dès le mois de mai et on en aurait été débarrassé. » C’est en ces termes que Jean-François Copé a réagi au lendemain d’un énième bureau politique consacré à l’exclusion des LR constructifs. Si l’exclusion a bien été actée, impossible pour les LR de valider la décision faute de quorum.
La situation a le don d’agacer le maire de Meaux qui, dans ce feuilleton sans fin, cible le rôle de la direction collégiale du parti, menée par Bernard Accoyer.

« Le sujet a été mis sous le tapis par la direction provisoire qui ne veut parler de rien » a-t-il répondu lorsqu’il était interrogé, durant l'enregistrement de Dimanche en politique, ce mercredi, sur le sujet de l’éviction de Sens Commun, qui n’a pour Jean-François Copé plus rien à faire au sein des LR.

Reconstruction de la droit

Pour l’ancien président de l’UMP, le vrai sujet de fond est la reconstruction de la droite. « Quel est son avenir alors qu’Emmanuel Macron fait une politique de droite sur le plan économique. Il fait ce que l’on n’a pas eu le courage de faire ; pas moi mais les autres lorsqu’ils étaient au pouvoir. »

« Il faut être au moins cohérent. On ne peut pas dire que les ordonnances sur les codes du travail, ce n’est pas bien. Moi, j’ai plaidé pour. » « L’ISF, cela fait des années qu’on le demande, il le fait. » « La droite a été broyée parce qu’elle n’a fait n’importe quoi ! »

Pour Jean-François Copé, la droite « doit imaginer ce qu’elle peut apporter aux Français ». Un sujet difficile que devra certainement prendre en main Laurent Wauquiez, puisque son élection à la tête des Républicains ne fait aucune surprise pour l’élu, raison pour laquelle il n’ira pas voté.

► Retrouvez Dimanche en politique, à 11 heures 25

Sur le même sujet

40ème édition de la Journée des oubliés des vacances organisée par le Secours populaire

Les + Lus