Une usine clandestine de tabac démantelée en Seine-et-Marne

Publié le
Écrit par Marc Taubert

Plus de 7 tonnes de tabac et près de 900 000 paquets de cigarettes ont été trouvés dans un hangar à Poincy en Seine-et-Marne. Une première en France.

Derrière un banal hangar de Poincy, en Seine-et-Marne, se cachait une véritable usine de fabrication clandestine de cigarettes. Elle a été découverte jeudi 9 décembre alors que des policiers et un contrôleur de l'Urssaf s'y sont présentés dans le cadre d'une affaire de travail dissimulé, selon les informations du Figaro.

Selon le média, les policiers découvrent une arrière-salle et plusieurs tonnes de tabac brut. Après examen des douanes, ce sont 7,6 tonnes de tabac brut, 4 kilos de tabac coupé et près de 900 000 paquets de fausse Marlboro qui ont été trouvés. Au total, la valeur estimée de la marchandise approche les 4,5 millions d'euros.

Les enquêteurs ont aussi découvert "des sacs de tabac brut, des machines permettant la confection de cigarettes (soufflerie, brassage, broyage, empaquetage sous "blister", etc.)." 

Les douanes ont indiqué dans un communiqué avoir saisi "des cartons contenant des filtres à cigarettes, des bobines de papier ainsi que des bidons de colle ont été retrouvés sur les lieux."

Première en France

"Une information judiciaire ouverte le 11 décembre 2021 notamment des chefs de fabrication de tabac et détention de machines propres à sa fabrication, de détention de documents justifiant une contrefaçon, de détention de marchandises illégales en bande organisée, deux hommes ont été mis en examen et placés en détention provisoire", rapporte une source judiciaire.

"L'usine que l'on vient de découvrir, c'est une demi surprise. Nous étions étonnés que l'on en n'ait pas encore trouvé. On est en train de voir les mêmes dérives que l'on a dans les stupéfiants dans les cigarettes avec notamment des règlements de compte. Cela pose un risque de criminalisation", commente Hervé Natali, responsable des relations territoriales de la Seita (filiale d'Imperial Brands qui possède les marques JPS, Winston ou Gauloises).

Selon lui, en France, la contrefaçon représente 18,4% de la consommation en 2021 et 13,5% en Île-de-France.

"Cette saisie douanière constitue une 'première' en France avec le démantèlement complet d'un atelier clandestin de fabrication de cigarettes de contrefaçon", concluent les douanes qui précisent que l'année dernière, 284,5 tonnes de tabac de contrebande ont été saisies sur le territoire.