Une athlète éthiopienne retrouvée morte, frappée avec l'un de ses trophées

© /MAXPPP
© /MAXPPP

Un homme s’est livré jeudi à la police, s’accusant de la mort de Zenash Gezmu : une marathonienne du Stade français, retrouvée morte dans son appartement de Neuilly-sur-Marne.

Par Pierre De Baudouin

La victime, Zenash Gezmu, venait de rejoindre la section athlétisme du Stade français. Découverte morte dans son appartement de Neuilly-sur-Marne, en Seine-Saint-Denis, la marathonienne venue d’Ethiopie a été retrouvée mardi sur les indications d'un homme, qui venait de se constituer prisonnier dans un commissariat parisien.

L’homme s'était livré à la police, s'accusant de la mort de l’athlète, avant d’être écroué dans la journée de jeudi. Originaire comme elle d'Ethiopie, il était arrivé en France il y a deux ans en situation régulière pour participer à un marathon.

Etouffée et frappée avec l'un de ses trophées

L’homme, âgé de 28 ans, a expliqué aux enquêteurs avoir étouffé la jeune femme avec un coussin, mais aussi l'avoir frappée avec l'un des nombreux trophées présents dans l'appartement.

Zenash Gezmu, qui travaillait comme femme de ménage entre ses entraînements, avait couru le marathon d'Amsterdam en 02 heures et 32 minutes en 2016. Âgée de 27 ans, elle était passée de club en club dans la région parisienne.

L'enquête, confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, devra éclaircir ses liens avec l’homme écroué.

Sur le même sujet

Journée de chasse en Seine-et-Marne

Près de chez vous

Les + Lus