• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Aulnay-sous-Bois : la municipalité visée par la Chambre régionale des comptes

Bruno Beschizza (LR) a été élu en 2014 à la tête d'Aulnay-sous-Bois. / © MARTIN BUREAU / AFP
Bruno Beschizza (LR) a été élu en 2014 à la tête d'Aulnay-sous-Bois. / © MARTIN BUREAU / AFP

La juridiction de contrôle critique dans un récent rapport de nombreuses irrégularités dans la gestion de la ville. Des « anomalies dans les relations » avec certaines associations sont entre autres visées.

Par France 3 Paris/AFP.

Le rapport risque de ne pas plaire du côté de la mairie d’Aulnay-sous-Bois, dirigé par Bruno Beschizza (LR) depuis 2014. La Chambre régionale des comptes (CRC) d’Île-de-France critique la gestion de la commune de Seine-Saint-Denis, dans un audit publié récemment et cité par Le Canard Enchaîné dans son édition de mercredi.

Après avoir étudié les comptes de la municipalité sur la période 2011-2017, la juridiction de contrôle vise entre autres des « achats hors marchés publics » ainsi qu’un « faible renouvellement des titulaires des marchés récurrents ». D’après la CRC, « plusieurs et importants marchés » ont été attribués « aux sociétés implantées à Aulnay-sous-Bois » pendant ces six ans.

Des prestataires historiques favorisés ?

Les prestataires historiques de la ville, basés sur place, seraient ainsi « favorisés par rapport aux autres candidats ». Recommandation de la Chambre : « Le processus des achats doit donc être revu, formalisé et partagé pour remédier à ces risques d'irrégularités ».

Manquements sur les régimes de temps de travail, sur les règles de recrutement des personnels contractuels, ou encore dans la publication des postes… Le rapport pointe aussi du doigt de « nombreuses irrégularités dans la gestion » des ressources humaines.

Certaines associations « fortement soutenues », avec une « autonomie de gestion (…) limitée »

« Le versement des indemnités pour heures supplémentaires et astreintes s'apparente, dans certains cas, à des compléments de rémunération », explique par ailleurs le texte.

A noter enfin que l’audit vise aussi « des anomalies persistantes » dans les relations de la commune avec certaines associations « fortement soutenues » et « dont l'autonomie de gestion paraît limitée ». De son côté, le maire Bruno Beschizza assure « gérer la ville en bon père de famille » et que « chaque euro dépensé l'est au service des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens », comme déclaré lors du conseil municipal du 10 juillet dernier.
 

Sur le même sujet

150 migrants évacués du parc de la Villette, où ils campaient « pour être visibilisés »

Les + Lus