Cet article date de plus de 3 ans

Les pompiers à la rencontre des habitants d'Aulnay-sous-Bois

L'amicale de locataires de la cité de l'Europe à Aulnay sous Bois a invité samedi les sapeurs-pompiers à venir à la rencontre des habitants.
L'occasion de faire découvrir aux plus jeunes les missions des soldats du feu.
Quatorze sapeurs-pompiers avaient fait le déplacement samedi dans la cité de l'Europe, à Aulnay-sous-Bois.
Quatorze sapeurs-pompiers avaient fait le déplacement samedi dans la cité de l'Europe, à Aulnay-sous-Bois. © France 3 Paris Île-de-France
Les calèches, le père Noël, et les pompiers. Drôle de mélange à la cité de l'Europe d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), ce samedi. L'amicale des locataires a profité d'animations de Noël pour organiser une rencontre entre les sapeurs-pompiers de Paris et les jeunes habitants. L'objectif : favoriser le dialogue et faire connaître les missions des soldats du feu, alors que les agressions de pompiers en intervention se multiplient

durée de la vidéo: 01 min 46
Les pompiers d'Aulnay-sous-Bois à la rencontre des habitants ©France 3 Paris Île-de-France

"Nous quand on était gamins, on était rêveurs quand on voyait les pompiers, souligne Mohamed Maatoug, président de l'amicale des locataires. C'étaient des héros, les hommes du feu. Je ne comprends pas comment on a pu en arriver là, que les plus jeunes ne les connaissent pas, ne les admirent pas. On veut remettre ça à l'ordre du jour."

"Un beau métier"


Quatorze sapeurs-pompiers ont honoré le rendez-vous, accompagnés de leurs véhicules d'intervention. Manipulation de la lance à eau, premiers secours, ou encore activation de la nacelle : ces ateliers sont autant d'occasions pour échanger avec les enfants. "C'est important de tisser ce lien, assure le capitaine Guillaume Fresse, porte-parole de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, d'avoir de bonnes relations, de leur expliquer qui nous sommes, ce que nous faisons, quel est notre métier."


"Ils font un beau métier", "c'est dangeureux", ou encore "ça peut sauver des gens" : si l'on en croit les réactions des enfants présents, le message est passé. Il faudra sans doute du temps pour faire naître des vocations, mais le premier pas est fait pour resserrer les liens avec la population.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers